Passer au contenu principal

Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

La leucémie aiguë myéloïde (LAM)

Qu'est-ce que la leucémie aiguë myéloïde ?

La leucémie aiguë myéloïde (LAM) est un cancer du sang et de la moelle osseuse. Pendant une leucémie, les cellules cancéreuses remplacent les cellules sanguines normales ; cela peut provoquer une fièvre, de la fatigue, l'apparition d'ecchymoses, des saignements, des infections et d'autres problèmes. On dit que la leucémie est aiguë lorsque les symptômes s'aggravent en très peu de temps. Les enfants touchés peuvent tomber malades très rapidement et ils doivent être immédiatement pris en charge par un médecin.

  • Aux États-Unis, près de 500 enfants sont diagnostiqués comme étant atteints de LAM chaque année. (Elle est beaucoup plus fréquente chez l'adulte). 
  • La LAM est la deuxième leucémie la plus fréquente chez l'enfant, après la leucémie aiguë lymphoblastique (LAL). 
  • C'est pendant les 2 premières années de la vie et pendant l'adolescence que la LAM de l'enfant est la plus fréquente.
  • Il y a approximativement autant de garçons touchés que de filles et autant d'enfants d'origine européenne que d'origine africaine.
Image de moelle osseuse normale examinée au microscope

Cette image montre une moelle osseuse saine et normale vue au microscope.

Image de la moelle osseuse d'un patient atteint de leucémie aiguë myéloïde examinée au microscope

Image de la moelle osseuse d'un enfant atteint de leucémie aiguë myéloïde.

La LAM touche des cellules sanguines nommées cellules souches myéloïdes. Normalement, la moelle osseuse fabrique des cellules souches qui deviennent soit des cellules souches myéloïdes, soit des cellules souches lymphoïdes. Une cellule souche myéloïde devient ensuite l'un des trois types suivants de cellules sanguines matures : 

  • Globules rouges
  • Globules blancs nommés granulocytes
  • Plaquettes

Signes et symptômes de la leucémie aiguë myéloïde

Les signes et symptômes de la LAM peuvent inclure les éléments suivants :

  • De la fièvre
  • Grande fatigue
  • Infections
  • Ecchymoses et saignements fréquents
  • Saignements de nez fréquents
  • Saignement difficile à arrêter, même pour une petite plaie
  • Douleurs dans les os ou les articulations
  • Douleur ou sensation de lourdeur sous la cage thoracique
  • Ganglions lymphatiques enflés
  • Petit appétit

Le diagnostic de la leucémie aiguë myéloïde

Le diagnostic d'une leucémie nécessite habituellement des examens de la moelle osseuse. Un médecin peut commencer à soupçonner la présence d'une leucémie après avoir mené un examen physique, établi les antécédents médicaux et étudié les résultats d'examens sanguins. Les enfants leucémiques présentent des taux élevés de globules blancs immatures dans le sang.

Si un cancer est diagnostiqué, des tests supplémentaires auront lieu pour déterminer le sous-type de cancer. Ces tests incluent les éléments suivants :

Les tests qui permettent de déterminer si le cancer s'est disséminé incluent les éléments suivants :

Le traitement de la leucémie aiguë myéloïde

Le traitement dépend du type de LAM. Trois formes de LAM, la leucémie promyélocytaire aiguë (LPA), la LAM chez les enfants atteints du syndrome de Down et la LAM avec mutation FLT3, sont traitées différemment des autres formes de LAM. La chimiothérapie est le traitement principal de la LAM. Une greffe de moelle osseuse peut aussi être une option.

1. Induction

L'objectif de la phase d'induction est de tuer les cellules leucémiques qui se trouvent dans le sang et la moelle osseuse et de faire entrer le patient en rémission. Les patients atteints de LAM étant vulnérables aux infections, ils reçoivent aussi un traitement de soutien par antibiotiques. Un traitement prophylactique du système nerveux central (SNC) (également appelé prophylaxie du SNC) peut aussi être administré pendant cette phase afin de tuer les cellules leucémiques restantes dans le cerveau et la moelle épinière. Les médicaments sont injectés dans l'espace rempli de liquide situé entre les fines couches de tissu revêtant le cerveau et la moelle épinière (injection intrathécale).

Le traitement d'induction inclut généralement une association de médicaments comme la cytarabine et une anthracycline, le plus souvent la daunorubicine, en association avec l'étoposide et/ou la thioguanine. 

2. Consolidation/intensification/post-induction

L'objectif de cette phase est de détruire toute cellule leucémique restante qui pourrait croître et provoquer la récidive du cancer. Les centres anti-cancer peuvent réaliser des tests qui permettent de détecter une seule cellule de LAM parmi 1 000 cellules normales. Les enfants qui ont plus d'une cellule sur 1 000 après la phase d'induction sont ceux qui ont le risque le plus élevé de récidive.

La phase de consolidation commence lorsque le patient est en rémission. Elle inclut 2 à 4 cycles de chimiothérapie et dure 4 à 6 mois. Ce traitement inclut certains des médicaments utilisés pour le traitement d'induction, auxquels s'ajoutent des médicaments qui ne provoquent pas de résistance croisée et, souvent, la cytarabine à haute dose.

Greffe de cellules hématopoïétiques 

Une greffe de cellules hématopoïétiques (également appelée greffe de moelle osseuse ou greffe de cellules souches) peut être recommandée pour les enfants à risque élevé de récidive ou dont la LAL est résistante au traitement. Parfois, les médecins évaluent l'efficacité de la chimiothérapie d'induction pour décider si une greffe de moelle osseuse est nécessaire.

Les patients atteints de LAM peuvent recevoir une greffe allogénique.

Dans une greffe allogénique de moelle osseuse, les enfants reçoivent des cellules qui fabriquent les cellules sanguines provenant d'un donneur sain. Un donneur adapté doit être disponible pour qu'un patient soit éligible à la greffe. Avant que le patient reçoive les cellules du donneur, ses propres cellules sanguines présentes dans sa moelle osseuse sont détruites par chimiothérapie et parfois par irradiation. Le patient reçoit les cellules sanguines et de moelle osseuse du donneur sain en perfusion. Lorsque la greffe réussit, les nouvelles cellules du donneur remplacent les cellules du sang et de la moelle osseuse du patient. La moelle osseuse du patient devrait alors commencer à produire des cellules sanguines normales.

Le pronostic de la leucémie aiguë myéloïde

Le taux de survie à cinq ans de la LAM chez l'enfant est d'environ 70 %.

Environ 90 % des enfants atteints de LAM n'ont plus de cellules cancéreuses dans le sang après le traitement initial. Environ 30 % des enfants atteints de LAM souffrent d'une récidive ou d'une forme de la maladie résistante au traitement (réfractaire).

Les effets tardifs de la leucémie aiguë myéloïde

Un effet tardif est un problème de santé qui apparaît plusieurs mois ou plusieurs années après le diagnostic d'une maladie ou après la fin du traitement. Les effets tardifs peuvent être dus au cancer ou au traitement du cancer. Ils peuvent inclure des troubles physiques, mentaux et sociaux, et des cancers secondaires.

Les effets tardifs peuvent inclure les éléments suivants :

  • Récidive de la LAM
  • Cancers secondaires, p. ex., de la peau, du cerveau, des os, du sein, des tissus mous et de la thyroïde
  • Atteintes cardiaques et pulmonaires
  • Atteintes osseuses
  • Maladies endocriniennes
  • Troubles gastro-intestinaux
  • Poblèmes d'agilité mentale, de Raisonnement, de planification et d'organisation
  • Dépression
  • Des troubles du sommeil

Les priorités actuelles de la recherche sur la leucémie aiguë myéloïde

Les recherches sont actuellement centrées sur le développement de traitements plus efficaces pour les enfants dont le cancer ne répond pas au traitement original, sur le développement d'un plus grand nombre de traitements ciblant les cellules cancéreuses sans s'attaquer aux cellules normales voisines et l'élaboration de traitements efficaces ayant moins d'effets secondaires.


Révision : juin 2018