Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Nutrition et effets secondaires

Au cours du cancer, de nombreux enfants éprouvent des difficultés à manger et à atteindre leurs objectifs nutritionnels. Les problèmes d'alimentation et de nutrition peuvent entraîner :

  • Une perte de poids
  • Retard de croissance
  • Sensation de fatigue ou d'irritabilité
  • Tomber plus facilement malade
  • Faiblesse et manque d'énergie pour toute activité physique

Les problèmes d'alimentation et de nutrition liés au cancer peuvent être dus à un certain nombre de facteurs. Les enfants présentant des tumeurs de la bouche, de l'estomac ou des intestins sont plus exposés au risque de ne pas avoir un apport suffisant en nutriments du fait de difficultés à s'alimenter ou à digérer les aliments. Les changements de routine ou les restrictions alimentaires durant un séjour à l'hôpital ou un traitement médical peuvent perturber les habitudes alimentaires. Les enfants peuvent également perdre l'appétit en raison de douleurs, du stress, du tracas et du manque d'activité physique. Pour de nombreux enfants, les effets secondaires du traitement compliquent l'atteinte des objectifs nutritionnels.

pause déjeuner dans la cafétéria d'un hôpital d'oncologie pédiatrique

Les séjours à l'hôpital ou les traitements médicaux peuvent entraîner des changements de routine qui perturbent les habitudes alimentaires. Les effets secondaires des traitements augmentent les problèmes d'alimentation et de nutrition. Vous trouverez ci-dessous des conseils qui peuvent aider les patients atteints d'un cancer pédiatrique et leur famille à résoudre certains effets secondaires et problèmes liés à la nutrition.

Aide pour relever les défis alimentaires à cause d'effets secondaires

La chimiothérapie, la radiothérapie, une intervention chirurgicale ou d'autres traitements peuvent provoquer des nausées, des vomissements, des diarrhées ou une constipation, et une perte de l'appétit. Les traitements peuvent provoquer des lésions douloureuses à la bouche et la gorge. Le goût et les arômes des aliments peuvent également changer ; un aliment préféré peut même ne plus être appétissant. Il existe des stratégies qui peuvent aider les familles à traiter certains effets secondaires spécifiques et problèmes de nutrition.

Comment les parents peuvent aider à atteindre les objectifs de nutrition

Aidez les enfants à prévoir de manger aux moments où ils se sentent mieux. La photo montre un patient atteint d'un cancer pédiatrique qui mange un sandwich au fromage grillé dans la cafétéria de l'hôpital.

Aidez les enfants à prévoir de manger aux moments où ils se sentent mieux.

En cas de cancer pédiatrique, les habitudes alimentaires peuvent changer de manière inattendue. Les repas peuvent rapidement devenir stressants pour les familles. Ces rappels peuvent aider les familles à répondre aux besoins nutritionnels.

  • Encouragez les enfants à bien manger lorsqu'ils se sentent bien. De nombreux patients constatent que l'envie de manger change à différents moments au cours d'un cycle de traitement. Les parents peuvent aider les enfants à prévoir de manger aux moments où ils se sentent mieux.
  • Privilégiez les aliments et boissons préférés. Cela est particulièrement important lorsqu'un enfant est trop malade pour manger ou boire en quantité. 
  • Ne soyez pas insistant. Rappelez gentiment aux patients quand il est temps de manger. Essayer de forcer les enfants à manger peut d'autant plus les braquer. Essayer de « gagner » une bataille sur la nourriture peut également être une source de stress additionnel pour les familles.
  • Ne soyez pas rigide. Proposez du choix, suivez les envies et n'essayez pas de suivre un programme « normal ». 
  • Conservez une routine. Comme la flexibilité, la routine est également importante. Manger est un moment de partage pour la plupart des familles. Continuez la tradition du repas de famille même si l'enfant mange quelque chose de différent ou rien du tout.
Four à pizza avec trois pizzas cuites au feu de bois

Pour soutenir les objectifs nutritionnels pendant un cancer pédiatrique, essayez d'être souple pendant les repas. Proposez du choix, suivez les envies et n'essayez pas de suivre un programme « normal ».

Compléments alimentaires

Des compléments alimentaires ou des substituts de repas peuvent être utilisés si l'enfant a des difficultés à répondre à ses besoins nutritionnels par l'intermédiaire de l'alimentation. Il s'agit généralement de substituts de repas liquides et sont disponibles dans une variété de goûts. Parlez à l'équipe de soins de l'enfant s'il continue à moins bien se nourrir pendant plus de deux ou trois jours. N'oubliez pas de demander avant d'utiliser des compléments ou des substituts de repas. Votre équipe de soins peut vous suggérer l'aide d'un professionnel de la nutrition. Dans certains cas, un accompagnement nutritionnel clinique peut être nécessaire.

Prise de poids

Bien que la perte de poids et la malnutrition constituent une préoccupation majeure pour de nombreuses familles, les enfants peuvent également prendre du poids pendant le traitement contre le cancer. L'augmentation de l'inactivité et la diminution des possibilités d'exercice physique peuvent en être l'une des causes. Cela peut également être dû à la consommation d'aliments riches en calories et en matières grasses.

Certains médicaments, tels que les stéroïdes, peuvent entraîner une prise de poids. En effet, les stéroïdes creusent l'appétit, incitant le corps à créer des graisses plutôt que du muscle et à faire de la rétention d'eau.

Discutez avec l'équipe de soins de l'enfant pour décider de la meilleure marche à suivre concernant la prise de poids.

Voici quelques conseils pour vous aider en cas de prise de poids :

  • Mangez plus de fruits et de légumes.
  • Consommez moins d'aliments riches en matières grasses et en calories. Choisissez :
    • Produits laitiers pauvres en matières grasses ou écrémés
    • Produits « allégés » et sans gras
    • Viandes maigres
    • Aliments cuits au four, grillés, bouillis, cuits au micro-ondes ou rôtis, avec une quantité minimale de matières grasses
  • Limitez les boissons sucrées, notamment le cola, les jus de fruits, le punch, le thé sucré, la limonade et les boissons aromatisées Kool-Aid. Remplacez l'alimentation ou les boissons sans sucre si cela est recommandé par l'équipe de soins.
  • Limitez la taille des portions.
  • Augmentez le niveau d'activité physique.
  • Faites des choix sains en famille.
  • Mangez lentement. Prenez le temps de déguster les aliments.
  • Ne mangez que si vous avez faim.

Une bonne alimentation permet aux patients atteints d'un cancer pédiatrique de connaître une croissance normale et de prendre du poids, de continuer à participer aux activités de la vie quotidienne et d'améliorer leur santé globale.

Pour en savoir plus sur l'alimentation et le poids sain pour les familles, consultez We Can! - Outils et ressources nutritionnels.

Conseils alimentaires de l'Institut National du Cancer


Révision : juin 2018