Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Biopsie

Le diagnostic est la première étape dans le traitement du cancer. Le diagnostic du cancer implique souvent une biopsie. Une biopsie est une intervention chirurgicale visant à prélever un petit échantillon de tissu d'une tumeur. Un pathologiste examine le tissu au microscope. L'histologie du tissu, ou l'aspect des cellules, fournit des informations permettant d'identifier le type spécifique de cancer.

Le pathologiste utilise un microscope pour faire l'histologie des tissus afin d'identifier un type spécifique de cancer pédiatrique.

La plupart des patients ne rencontrent pas leurs pathologistes, mais ces médecins jouent un rôle important dans le diagnostic et le traitement.

La lame d'histologie montre au microscope la moelle osseuse d'un patient atteint de leucémie aiguë lymphoblastique pédiatrique.

Cette lame d'histologie montre au microscope la moelle osseuse d'un patient atteint de leucémie aiguë lymphoblastique pédiatrique.

Les méthodes utilisées pour la biopsie dépendent de l'emplacement de la tumeur, de la quantité de tissu nécessaire et des autres procédures prévues. Les types de biopsies comprennent la biopsie à l'aiguille et la biopsie chirurgicale.

  • Biopsie à l'aiguille – Une biopsie à l'aiguille peut être réalisée par la peau ou au cours d'une intervention chirurgicale. Selon l'emplacement de la tumeur, les acquisitions d'imagerie peuvent aider les médecins à voir la position de la tumeur et de l'aiguille. Certaines biopsies à l'aiguille utilisent uniquement une anesthésie locale pour engourdir la zone où la biopsie sera pratiquée.
  • Biopsie chirurgicale – Les médecins peuvent avoir besoin d'inciser la peau pour effectuer une biopsie. Cela est souvent dû à l'emplacement de la tumeur. Le chirurgien utilise alors une IRM, une tomodensitométrie ou d'autres examens pour localiser la tumeur. Parfois, une minuscule caméra vidéo est utilisée pour voir à l'intérieur du corps. Certaines biopsies peuvent ne nécessiter que de petites incisions. D'autres biopsies nécessitent de grandes incisions. Dans certains cas, les médecins peuvent retirer la tumeur lors de la biopsie. Les ganglions lymphatiques locaux et d'autres échantillons de tissus peuvent être examinés pour voir si le cancer s'est propagé.

Le pathologiste observe les cellules au microscope. Si des cellules cancéreuses sont présentes, la tumeur est maligne. S'il n'y a pas de cellules cancéreuses, la tumeur est bénigne. Les tumeurs sont évaluées en fonction de l'apparence des cellules, de la vitesse à laquelle elles sont susceptibles de se développer et de leur degré de propagation.

  • Le stade fait référence à l'emplacement du cancer dans le corps, notamment à son emplacement de départ et de propagation.
  • Le grade décrit l'aspect des différentes cellules par rapport aux cellules normales, leur vitesse de croissance et leur potentiel de propagation.

Les médecins utilisent les informations de la biopsie pour planifier le traitement. Plusieurs facteurs sont pris en compte, notamment :

  • Le type de cancer
  • La taille de la tumeur
  • Si les cellules cancéreuses se sont propagées aux ganglions lymphatiques ou à d'autres parties du corps.

En savoir plus sur le diagnostic et le traitement du cancer.

Examen sous anesthésie (EUA)

Dans certains cas, les médecins peuvent examiner un patient sous anesthésie générale. Cette procédure est appelée EUA : examen sous anesthésie. Les patients devant faire l'objet d'une surveillance pendant l'anesthésie, les EUA sont effectués dans une salle d'opération, sous la surveillance d'un anesthésiste. Pour les cancers pédiatriques, cette procédure est généralement utilisée pour diagnostiquer le rétinoblastome, un cancer de l'œil. Les EUA sont parfois utilisés dans d'autres examens tels que les examens pelviens. Les médecins tentent de limiter l'utilisation de l'anesthésie lorsque cela est possible. Toutefois, certains examens exigent que l'enfant soit complètement immobile. Le type d'examen, l'âge de l'enfant et/ou une gêne physique ou émotionnelle potentielle peuvent nécessiter le recours à la sédation.


Révision : juin 2018