Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Une alimentation saine après le cancer

Le maintien d'une alimentation saine joue un rôle capital dans la prévention du cancer. Bien que tout le monde doive adopter des habitudes alimentaires qui réduiront le risque de cancer au cours de la vie, ces habitudes sont tout particulièrement importantes pour les personnes ayant survécu à un cancer. Des habitudes alimentaires saines peuvent contribuer à réduire le risque d'obésité et peuvent réduire le risque de développer certains types de cancers chez l'adulte.

Voici quelques recommandations concernant l'alimentation, le poids et l'activité physique :

  • Consommer plus d'aliments d'origine végétale tels que les céréales, les légumes, les fruits et les légumineuses.
  • Consommer moins de viande rouge et éviter les viandes transformées.
  • Éviter les aliments caloriques et les boissons sucrées.
  • Éviter les conservateurs et réduire sa consommation de sel.
  • Limiter sa consommation d'alcool.
  • Maintenir un poids sain.
  • Pratiquer une activité physique régulière.

Les professionnels de la nutrition recommandent d'avoir une alimentation saine, en mettant l'accent sur les fruits, les légumes et les céréales complètes. En outre, le contrôle de l'apport calorique peut aider à maintenir un poids sain.

Les survivants d'un cancer qui adoptent des habitudes alimentaires saines peuvent réduire le risque d'obésité et le risque de développer certains types de cancers à l'âge adulte. Un jeune patient contemple l'étal d'un traiteur.

Les survivants d'un cancer qui adoptent des habitudes alimentaires saines peuvent réduire le risque d'obésité et le risque de développer certains types de cancers à l'âge adulte.

Manger plus de :

  • Fruits et légumes
    • Consommez au moins 2,5 tasses de légumes et de fruits par jour.
    • Mangez des légumes et des fruits à chaque repas et à chaque collation.
    • Limitez autant que possible les sauces, les vinaigrettes et les condiments pour éviter les calories supplémentaires.
    • Mangez des légumes et des fruits entiers.
    • Buvez des jus 100 % fruits ou légumes.
  • Céréales complètes : pain complet, pâtes complètes et céréales à base d'orge et d'avoine, ainsi que du riz complet.
  • Protéines : consommez différents aliments riches en protéines, notamment les viandes maigres et la volaille, des fruits de mer, des œufs, des légumineuses et des fruits à coque.

Manger moins de :

  • Glucides raffinés. Les pâtisseries, bonbons, céréales sucrées pour le petit-déjeuner, gâteaux, biscuits et autres aliments sucrés peuvent contenir de grandes quantités de sucres.
  • Graisses alimentaires. Chez l'adulte, plusieurs types de cancers ont été associés à une consommation élevée de graisses saturées et d'acides gras trans présents dans la viande de bœuf et de porc, le beurre, les matières grasses solides et la margarine. Les régimes alimentaires riches en graisses peuvent augmenter le risque de cancer du côlon, du sein et de la prostate et sont associés à l'obésité, aux maladies cardiaques et à d'autres problèmes de santé. Les graisses saturées ne doivent pas dépasser 10 % de l'apport calorique quotidien total.
  • Viande transformée et viande rouge. Limitez les aliments tels que le lard, le saucisson, la charcuterie et les hot-dogs. Si vous mangez de la viande rouge, choisissez des morceaux maigres. Faites-la cuire, rôtir ou pocher au lieu de la frire ou de la faire griller. Envisagez des alternatives plus saines telles que le poisson, la volaille ou les légumineuses.
  • Conservateurs. Certains aliments, tels que les aliments saumurés, salés et marinés et la charcuterie, contiennent des conservateurs tels que des nitrites, qui sont des produits chimiques utilisés pour la conservation des aliments. Ces aliments peuvent augmenter le risque de cancer de l'estomac et l'œsophage lorsqu'ils sont consommés en grandes quantités.

Faites particulièrement attention à la taille des portions et l'apport calorique. 

  • Lisez les étiquettes des aliments pour connaître les portions et les calories. 
  • Choisissez des aliments peu caloriques comme les légumes et les fruits entiers. 
  • Réduisez les portions d'aliments caloriques comme les frites, les pommes de terre et les chips, la glace, les gâteaux et autres sucreries.
  • Limitez les boissons sucrées telles que les sodas, les boissons énergétiques et les boissons aromatisées aux fruits.
Employé de la cafétéria disposant des pommes sur un comptoir

Une alimentation saine joue un rôle essentiel dans la prévention du cancer

Les aliments d'origine végétale contiennent des composés chimiques naturels qui peuvent prévenir l'apparition de cancers.

Aliments susceptibles de protéger contre le cancer

Les chercheurs ont étudié la façon dont certains types d'aliments et composés pourraient affecter le développement du cancer. Certaines substances présentes dans les aliments peuvent ralentir la croissance des cellules cancéreuses et protéger contre le cancer :

  • Les aliments d'origine végétale contiennent des composés chimiques naturels qui peuvent prévenir l'apparition de cancers. Notamment :
    • Les composés phytochimiques, présents dans les légumes de couleur rouge, orange et jaune et certains légumes vert foncé.
    • Les polyphénols, présents dans les herbes, les épices, les légumes, le thé vert, les pommes et les baies.
    • Les composés soufrés présents dans la ciboulette, l'ail, les poireaux et les oignons.
    • Les glucosinolates que l'on trouve dans les crucifères tels que le chou, le chou de Bruxelles, le brocoli et le chou-fleur.
  • Les antioxydants, tels que le bêta-carotène, le lycopène et les vitamines A, C et E, peuvent réduire le risque de dommages cellulaires.
  • Les fibres alimentaires accélèrent le déplacement des aliments dans le système digestif :
    • Céréales complètes et graines, comme l'orge, l'avoine, le boulgour, le maïs et le seigle
    • Pain complet et pâtes complètes
    • Légumineuses et pois comme les haricots noirs, les pois chiches, les lentilles et les pois cassés
    • Fruits et légumes

Obésité

Un apport calorique supérieur aux besoins du corps peut entraîner une prise de poids.

Le surpoids ou l'obésité sont liés à un risque accru de plusieurs types de cancers, notamment :

  • Sein (en particulier chez les femmes ménopausées)
  • Côlon et rectum
  • Endomètre (membrane qui tapisse l'utérus)
  • Œsophage
  • Reins
  • Pancréas
  • Ovaire
  • Foie
  • Prostate

Pratiquer une activité physique régulière peut contribuer à prévenir l'obésité. Outre son effet sur l'obésité, l'activité physique peut également réduire le risque de développer certains cancers.

Les adultes doivent pratiquer au moins 75 minutes d'activité physique intense ou 150 minutes d'activité physique modérée par semaine. Une activité physique d'intensité modérée correspond à une marche énergique.

Les enfants et les adolescents ont besoin d'une activité physique encore plus importante :

  • Au moins 1 heure d'activité modérée à intense par jour, y compris une activité intense au moins 3 jours par semaine.
  • Des activités de renforcement musculaire et osseux au moins 3 jours par semaine.
  • Les comportements sédentaires doivent être limités, par exemple rester assis ou allongé, regarder la télévision ou rester devant les écrans (tablette ou smartphone).

Découvrez comment les familles peuvent adopter une bonne alimentation, augmenter l'activité physique et réduire le temps passé devant les écrans.

Alcool et risque de cancer

La consommation d'alcool, comme le vin, la bière et les spiritueux, augmente le risque de cancer. L'alcool est directement lié au risque de développer des cancers de la tête et du cou, du foie, de l'œsophage, du sein, du côlon et du rectum.

Bien que les chercheurs ne sachent pas exactement pourquoi l'alcool augmente le risque de cancer, les possibilités sont les suivantes :

  • L'alcool contient des composés chimiques qui peuvent endommager l'ADN et les protéines des cellules saines.
  • L'alcool peut augmenter la quantité d'œstrogènes dans le sang et augmenter le risque de cancers du sein, de l'ovaire et de l'utérus.
  • L'alcool peut réduire la capacité du corps à traiter et à absorber les nutriments importants, notamment les vitamines A, C, D et E, ainsi que l'acide folique et les caroténoïdes.

Pour les adultes qui boivent de l'alcool, la consommation doit être limitée à 2 verres par jour pour les hommes et à 1 verre par jour pour les femmes. Un verre correspond à 33 cl de bière, 15 cl de vin et 4 cl d'alcool à 80 % (alcool distillé).

Voici d'autres suggestions pour limiter sa consommation d'alcool :

  • Ne buvez pas en excès ou en grandes quantités.
  • Ne considérez pas le vin rouge comme une exception.
  • Ne consommez pas d'alcool en association avec du tabac, car cela augmente davantage les risques de développer certains cancers.

Discutez des risques de cancer avec un prestataire de soins. Les médecins peuvent recommander de limiter ou d'éviter totalement l'alcool afin de réduire le risque de cancer secondaire.

Il est également important pour les patients de demander à un médecin s'il est possible de boire de l'alcool en toute sécurité pendant la maladie ou lors de la prise de certains médicaments.


Révision : juin 2018