Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Effets dentaires tardifs

Certains traitements des cancers pédiatriques peuvent entraîner des problèmes de développement des dents et des os du visage ultérieurement.

Certains traitements des cancers pédiatriques peuvent entraîner des problèmes de développement des dents et des os du visage ultérieurement.

Certains traitements des cancers pédiatriques peuvent entraîner des problèmes de développement des dents et des os du visage ultérieurement.

Traitements anticancéreux pouvant causer des problèmes dentaires

Ces traitements incluent :

  • La chimiothérapie avant la formation complète des dents permanentes, en particulier si l'enfant était âgé de moins de 5 ans au moment du traitement. La probabilité que les problèmes surviennent est également plus forte si le patient a reçu une chimiothérapie sur une longue période (plusieurs années).
  • L'azathioprine, parfois administrée aux patients dans le cadre d'une transplantation de cellules hématopoïétiques (également appelée moelle osseuse ou greffe de cellules souches).
  • La radiothérapie de la bouche ou des glandes salivaires.
  • L'irradiation corporelle totale dans le cadre d'une transplantation.

Autres facteurs de risque

  • La maladie chronique du greffon contre l'hôte peut entraîner des problèmes dentaires.

Les survivants âgés de moins de 5 ans au moment du traitement présentent souvent un risque plus élevé, car leurs dents permanentes ne se sont pas entièrement formées.

Illustration de deux dents. La dent de gauche illustre la dent vue de l'extérieur, avec des libellés pour la couronne, le collet et la racine. La dent de droite illustre la dent vue de l'intérieur, avec des libellés pour l'émail, la dentine, la cavité pulpaire, les gencives, le canal radiculaire, l'os, le cément, les nerfs et les vaisseaux sanguins.

Problèmes dentaires susceptibles de se produire

Pour les survivants ayant subi une chimiothérapie ou une greffe

Les problèmes dentaires possibles sont les suivants :

  • Risque accru pour les caries
  • Raccourcissement ou affinement des racines des dents
  • Absence de dents ou de racines
  • Problèmes de développement de l'émail dentaire entraînant des taches, rainures et fosses blanches ou décolorées. Les dents peuvent facilement se tacher

Les problèmes liés à la radiothérapie incluent :

  • Risque accru pour les caries
  • Raccourcissement ou affinement des racines des dents
  • Absence de dents ou de racines
  • Développement anormal de l'émail dentaire entraînant :
    • Des taches blanches ou décolorées sur les dents
    • Des rainures et des fosses dans les dents
    • Une coloration facile des dents
  • Petites dents
  • Perte précoce des dents
  • Les dents de lait ne tombent pas
  • Problèmes de développement des dents ou retard d'éruption des dents permanentes
  • Sensibilité accrue des dents aux sensations de chaleur et de froid
  • Bouche sèche en raison de la diminution de la production de salive (xérostomie)
  • Modification du goût
  • Capacité limitée à ouvrir complètement la bouche (trismus)
  • Problèmes articulaires (dysfonctionnement articulaire temporo-mandibulaire) pouvant provoquer des douleurs dans la zone située devant les oreilles
  • Problèmes d'occlusion (surocclusion ou sous-occlusion)
  • Croissance anormale des os du visage et du cou
  • Troubles gingivaux (parodontaux)
  • Troubles de la cicatrisation de la mâchoire (ostéoradionécrose) après des procédures dentaires telles qu'une chirurgie buccale ou le retrait des dents
  • Risque accru pour les caries
  • Dents manquantes
  • Dents avec des taches, rainures ou fosses blanches ou décolorées en raison d'un émail dentaire mal développé.

Cancer buccal

Certains survivants d'un cancer pédiatrique peuvent également présenter un risque de cancer buccal. Parmi ces patients, citons ceux qui :

  • Ont reçu de la radiothérapie au niveau de la tête et du cou
  • Souffrent d'une maladie chronique du greffon contre l'hôte
  • Fument et consomment de l'alcool
  • Ont été infectés par le papillomavirus humain (HPV)

Les signes et symptômes d'un cancer buccal sont les suivants :

  • Une plaie qui ne cicatrise pas
  • Une plaie qui saigne facilement
  • Un changement marqué de la couleur des tissus buccaux
  • Une masse ou une zone rugueuse dans la bouche
  • Une douleur, une sensibilité ou un engourdissement dans la bouche ou au niveau des lèvres.

Si vous constatez l'un de ces signes et symptômes, prenez rendez-vous pour une consultation avec un dentiste près de chez vous.

Ce que les survivants peuvent faire

  1. Il est particulièrement important pour les survivants d'un cancer pédiatrique de prendre soin de leurs dents et de leurs gencives.

    • Brossez-vous les dents au moins deux fois par jour avec du dentifrice au fluor.
    • Passez délicatement un fil dentaire tous les jours.
    • Rincez-vous la bouche avec une solution au fluor, de préférence antibactérienne et exempte d'alcool, une fois par jour.
    • Buvez souvent des liquides et/ou utilisez de la salive artificielle.
    • Limitez les aliments à teneur élevée en glucides et en sucre (bonbons).
    • Consommez de l'alcool avec modération et ne fumez pas puisque ces deux comportementsaugmententle risque de cancer. Toute forme de consommation de tabac augmente considérablement le risquedecancer buccal.

    De mauvaises habitudes dentaires peuvent entraîner des caries, des troubles gingivaux et une infection des os qui soutiennent les racines dentaires.

    Les patients ayant reçu une radiothérapie de la bouche devront peut-être se rendre chez un orthodontiste, qui aide à résoudre les problèmes d'alignement des dents, ou du crâne ou du visage.

  2. Des soins dentaires réguliers sont particulièrement importants pour les survivants à un cancer pédiatrique. Ils doivent inclure :

    • Une vérification dentaire avec nettoyage et fluor tous les six mois. Le contrôle comprend un examen visant à vérifier la santé dentaire, les signes de maladie ou tout autre aspect inhabituel. Le dentiste prend également en compte l'état de santé, les habitudes et les traitements du patient.
    • Une imagerie, y compris une radiographie panoramique (« une panoramique »). Elle comprendra des images détaillées des dents, des racines et des mâchoires pour examiner le développement de la racine et la force de l'os de support.
    L'imagerie, y compris une radiographie panoramique (« une panoramique »), fournit des images détaillées des dents, des racines et des mâchoires.

    L'imagerie, y compris une radiographie panoramique (« une panoramique »), fournit des images détaillées des dents, des racines et des mâchoires.

    Les radiographies panoramiques permettent aux dentistes d'examiner le développement de la racine et la densité de l'os de soutien.

    Les radiographies panoramiques permettent aux dentistes d'examiner le développement de la racine et la densité de l'os de soutien.

  3. Les survivants présentantcesantécédents médicaux doivent également demander à leur dentiste de prendre des précautions particulières, notamment des antibiotiques, afin d'éviter toute infection lors d'un travail dentaire. Les antécédents incluent :

    • Un shunt (tube qui évacue le liquide du cerveau)
    • Une intervention visant à sauver un membre : tige métallique ou greffe osseuse pour remplacer l'os
    • Une fuite ou un dysfonctionnement de la valve cardiaque (cela peut se produire après une radiothérapie thoracique)
    • L'ablation chirurgicale dela rate(splénectomie)
    • De fortes doses de radiothérapie au niveau de la rate
    • Une maladie chronique du greffon contre l'hôte (GVH) actuellement active après une transplantation de cellules hématopoïétiques (également appelée moelle osseuse ou greffe de cellules souches).

    Les survivants doivent également informer leur dentiste des points suivants :

    • Doses élevées de radiothérapie sur le visage ou la bouche, car lachirurgie dentairepeut augmenter le risque d'ostéoradionécrose (problème de cicatrisation osseuse). Le dentiste doit s'adresser à un radio-oncologue avant toute chirurgie dentaire.
    • Une greffe de cellules hématopoïétiques allogéniques (également appelée greffe de moelle osseuse ou greffe de cellules souches) afin que le dentiste puisse vérifier les changements susceptibles d'indiquer une maladie chronique du greffon contre l'hôte.
  4. Les survivants peuvent être traités pour des problèmes dentaires :

    Problème
    Traitement
    Dents permanentes qui ne se développent pas normalement
    Coiffes ou couronnes
    Faible croissance osseuse au niveau du visage ou de la mâchoire
    Chirurgie reconstructrice
    Difficulté à ouvrir la bouche (trismus) ou cicatrisation et renforcement des muscles des mâchoires (fibrose)
    Exercices d'étirement
    Petites dents ou dents mal formées
    Collage (fine couche de plastique apposée sur la surface avant des dents)
    Bouche sèche (xérostomie). (Les problèmes associés peuvent inclure des maux de gorge persistants, des sensations de brûlure dans la bouche et les gencives, des problèmes d'élocution, des difficultés à avaler, un enrouement ou une sécheresse des conduits nasaux.)
    • Boire des liquides fréquemment
    • Utiliser de la salive artificielle
    • Bonbons sans sucre
    • Bonnes habitudes de brossage
    • Prise de fluor au quotidien (si recommandée par le dentiste)
Un contrôle dentaire tous les six mois et un examen radiographique régulier des dents, des racines et des mâchoires permettront de détecter les problèmes dentaires.

Un contrôle dentaire tous les six mois et un examen radiographique régulier des dents, des racines et des mâchoires permettront de détecter les problèmes dentaires.


Révision : juin 2018