Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

L'activité physique après un cancer

La plupart des gens savent que l'activité physique a des effets bénéfiques sur la santé. Cependant, pour les survivants d'un cancer, il est encore plus important d'être actif. Un grand nombre des problèmes de santé rencontrés par les survivants d'un cancer en raison de leur maladie ou des effets tardifs du traitement peuvent être atténués par la pratique d'une activité physique régulière.

Bienfaits de l'activité physique

  • Améliore la forme physique, la force, la souplesse et l'équilibre
  • Réduit le risque de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le diabète, les AVC, l'hypertension et certains cancers
  • Réduit le risque d'obésité et aide les personnes à maintenir leur poids de forme
  • Favorise la santé osseuse
  • Améliore la santé mentale et réduit le risque d'anxiété et de dépression
  • Améliore la santé cérébrale et la fonction cognitive 
  • Augmente la confiance et le sentiment de bien-être
  • Favorise les interactions sociales

L'activité physique est importante pour les personnes de tout âge, quels que soient leurs capacités physiques et leur niveau de forme. Plus l'activité physique est importante, plus les bienfaits sont grands. Toutefois, une activité physique même faible vaut toujours mieux que la sédentarité, et il existe de nombreuses solutions pour intégrer l'activité physique dans la vie quotidienne.

L'activité physique ordinaire est une activité physique réalisée dans le cadre de la vie quotidienne, comme marcher, monter les escaliers, jardiner et faire le ménage. Pour les enfants, les activités liées à la vie quotidienne peuvent inclure la marche ou le vélo jusqu'à l'école, jouer à la récréation ou faire quelques tâches ménagères.

L'exercice structuré est une activité physique planifiée visant à améliorer ou maintenir la forme physique et à rester en bonne santé.

  • Exercice d'aérobie : activité physique continue impliquant des mouvements répétés qui entraînent une augmentation de la fréquence cardiaque et de la respiration et améliorent l'endurance et la condition physique cardiorespiratoire. Parmi les exemples, on peut citer la marche rapide, la corde à sauter, le jogging, la danse, le tennis, le cyclisme, la natation et les sports comme le basket-ball ou le football.
  • Les exercices de musculation ou de résistance : exercices de renforcement musculaire utilisant des poids, des bandes de résistance ou le poids du corps, entraînant une augmentation de la force musculaire et de l'endurance. Par exemple, les poids de levage et les exercices tels que les tractions, les pompes, les burpees et les squats. Les enfants peuvent également améliorer leur force grâce au jeu en grimpant sur un terrain de jeu ou en jouant à des jeux tels que le tir à la corde.
  • Exercices d'équilibre : exercices fixes ou mobiles conçus pour améliorer la stabilité et la capacité à maintenir une posture. Par exemple, se tenir debout sur une jambe, utiliser un ballon de stabilité et faire du taï-chi ou du yoga.

Recommandations relatives à l'activité physique

La recherche oriente les recommandations concernant le niveau d'activité physique nécessaire pour améliorer la santé et réduire le risque de maladie.

Statue représentant des enfants en train de courir et de jouer

Pour les survivants d'un cancer, l'activité physique peut aider à résoudre certains problèmes de santé et atténuer certains effets tardifs du traitement.

Enfants et adolescents

Tous les jeunes ont besoin d'au moins 60 minutes d'activité physique chaque jour. L'activité physique doit être au minimum d'intensité modérée. Trois jours par semaine, l'activité physique doit inclure une activité physique intense et des activités de renforcement musculaire et osseux. Les activités de la vie quotidienne, l'exercice structuré, le jeu actif ou le sport peuvent permettre d'y arriver. Les activités doivent être adaptées à l'âge et rester un plaisir.

Adultes

Tous les adultes doivent éviter d'être inactifs. Une activité physique même faible vaut mieux que l'absence d'activité. Pour en tirer d'importants bienfaits sur la santé, les adultes doivent viser 150 minutes par semaine d'activité physique modérée ou 75 minutes par semaine d'activité intense. L'activité physique peut être réalisée par petites séances de 10 minutes ou plus et peut être cumulée tout au long de la semaine. Des bénéfices plus importants pour la santé sont constatés avec une activité physique supérieure. 

Les adultes doivent pratiquer des activités de renforcement musculaire visant les principaux groupes musculaires au moins 2 jours par semaine. Cela peut inclure l'entraînement à la résistance à l'aide de poids ou d'exercices utilisant le poids du corps. Les exercices d'équilibre sont importants pour les personnes à risque de chute. 

Pour les personnes souffrant de maladies chroniques ou de handicaps, l'activité physique peut être ajustée en fonction de leur forme physique et de leurs capacités. Un professionnel agréé/certifié de la rééducation ou de la remise en forme peut vous aider à mettre au point des programmes d'activité adaptés pour répondre à vos besoins.

L'activité d'aérobie d'intensité modérée est une activité physique qui entraîne une augmentation de la fréquence cardiaque et de la respiration. Cela se traduit par un effort équivalent à une marche énergique, comme si vous marchiez vite. Pour les adultes, une marche rapide est un rythme de 10 à 15 minutes par kilomètre. Parmi les autres activités d'intensité modérée, on peut citer la randonnée, l'aquagym, le tennis en double, le jardinage, passer l'aspirateur et pousser une tondeuse à gazon. Pour les enfants, les activités d'intensité modérée incluent le vélo, promener le chien, le skateboard, le roller et d'autres types de jeu actif.

Le test de la conversation est un autre moyen de déterminer si une activité est modérée : on doit pouvoir parler lors d'une activité d'intensité modérée, mais on ne doit pas pouvoir chanter une chanson.

L'activité d'aérobie doit être d'intensité modérée au minimum et doit être réalisée sous forme de séances d'au moins 10 minutes chacune.

Le jardinage est une activité que les survivants d'un cancer pédiatrique peuvent pratiquer pour joindre l'utile à l'agréable.

Si vous prenez du plaisir, vous êtes plus susceptible de poursuivre l'activité. Trouvez donc des passe-temps ou d'autres activités amusantes.

Être actif : conseils pour les survivants

Parlez-en à votre médecin. Une activité physique modérée ne représente aucun risque pour la plupart des gens. Toutefois, adressez-vous à votre médecin traitant avant de commencer un programme d'exercice physique. Demandez quels types de modifications ou de surveillance peuvent être nécessaires. 

Commencez doucement. Votre corps s'adaptera à l'activité physique, mais cela prend du temps. Un démarrage en douceur permet de réduire le risque de blessures sans ressentir de frustration. Il n'y a aucun problème à se lancer des défis, mais fixez-vous un objectif raisonnable. Augmentez le niveau d'activité physique ou l'intensité de l'exercice au fur et à mesure que vous vous sentez plus en forme. 

Trouvez des activités que vous aimez. Vous êtes plus susceptible de poursuivre une activité physique si vous y prenez du plaisir. Il existe de nombreuses façons d'être actif. Dansez, travaillez dans le jardin, promenez le chien ou pratiquez un sport. Si vous faites un exercice structuré, trouvez un moyen de le rendre agréable. Trouvez-vous un partenaire d'entraînement, regardez une émission télévisée ou écoutez de la musique. Découvrez ce qui vous convient le mieux.

Pratiquez différentes activités physiques. La pratique d'activités de différentes natures présente plusieurs avantages. L'introduction de diverses activités physiques dans votre routine réduit le risque d'ennui et d'épuisement, cible différents domaines d'entraînement, réduit le risque de blessures causées par le surmenage et offre d'autres options lorsqu'un type d'activité n'est pas disponible. 

Définissez des objectifs et suivez vos progrès. Élaborez un programme d'activité physique en gardant votre objectif à l'esprit. Les objectifs doivent être assez difficiles, mais réalistes. Suivez vos progrès et revoyez vos objectifs à la hausse ou à la baisse, selon vos besoins. Les journaux d'activité, les applications mobiles et les dispositifs de suivi portables offrent tous de bons moyens de surveiller l'activité physique.

Obtenez de l'aide auprès d'un prestataire de services de rééducation agréé ou d'un professionnel de la remise en forme certifié. Un physiothérapeute ou un spécialiste de l'exercice peuvent aider les survivants à atteindre leurs objectifs d'activité physique. Certains professionnels de la remise en forme possèdent une formation et des certifications supplémentaires pour travailler avec des personnes présentant des problèmes médicaux et des limites physiques. Ces professionnels peuvent aider les survivants en surveillant les réponses à l'activité physique, en s'assurant que les exercices sont effectués en toute sécurité et en adaptant l'activité pour répondre à des besoins spécifiques en matière de santé.

Pour plus d'informations sur les recommandations relatives à l'activité physique, reportez-vous à la rubrique Physical Activity Basics (Principes fondamentaux de l'activité physique) pour les enfants, les adultes, les personnes âgées et les femmes enceintes ou venant d'accoucher.


Révision : juin 2018