Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Parler du cancer à votre enfant

Lorsque vous parlez avec votre enfant du cancer, gardez 3 principes en tête :

  • Soyez honnête et ouvert
  • Expliquez le cancer et le traitement à l'aide de mots que votre enfant peut comprendre.
  • Partagez des détails adaptés à l'âge et au niveau de développement de votre enfant.
Une jeune patiente atteinte d'un cancer sur son lit d'hôpital sourit, câline un chien en peluche tout en étant front à front avec son père, qui a un genou à terre et se penche sur le lit.

Les enfants atteints d'un cancer ont besoin de savoir qu'ils sont aimés, soutenus et entourés par des personnes qui se soucient d'eux.

Importance de l'honnêteté et de l'ouverture d'esprit

Faire preuve d'honnêteté et d'ouverture d'esprit avec votre enfant instaurera une confiance entre vous et renforcera votre relation. Il peut être tentant de ne pas dire à votre enfant qu'il est atteint d'un cancer ou d'essayer de l'éloigner des informations négatives. Il est naturel de vouloir protéger les enfants de tout ce qui est désagréable.

Mais les enfants sont très observateurs. Même s'ils semblent ne pas prêter attention, ils observent leurs parents, les membres de l'équipe de soins et d'autres membres de leur famille ou adultes pour savoir ce qui se passe. Il est très probable qu'à un moment donné du traitement, votre enfant entendra le terme cancer (de la part du personnel, d'un autre camarade de l'hôpital ou même de sa famille et de ses amis pendant une visite), même si vous prévenez les personnes de ne pas l'utiliser. De nombreux parents déclarent que le fait d'expliquer le cancer au lieu d'essayer d'empêcher les gens d'en parler requiert moins d'énergie et peut éliminer la contrainte de toujours essayer de maintenir la défense.

  • Il est important que les voies de communication restent ouvertes pour un certain nombre de raisons : même les jeunes enfants le sentent lorsqu'il y a un problème. Si vous ne dites pas à votre enfant ce qui se passe, il fera probablement des suppositions ou fera appel à son imagination. Souvent, ce qu'ils imaginent peut être pire que la vérité.
  • Les enfants ont tendance à se blâmer lorsqu'ils doivent surmonter quelque chose de difficile. Ils ont besoin de savoir que le cancer n'est pas leur faute.
  • Plus votre enfantcomprendra les choses,moins elles seront effrayantes. Les enfants ont tendance à coopérer avec le traitement s'ils savent comment cela peut les aider.
  • Être honnête réduira les préoccupations, la confusion et l'idée reçue de culpabilité d'un enfant.

Planifiez ce qu'il faut dire et comment le dire

Entraînez-vous à dire ce que vous allez dire. Demandez conseil à l'équipe de soins de votre enfant ou à un autre parent qui a vécu une situation similaire.

La manière dont vous partagez les informations est également importante. Votre enfant comprendra beaucoup de choses grâce au ton de votre voix et aux expressions de votre visage. Restez calme lorsque vous parlez avec votre enfant. Vous avez le droit de pleurer, mais si celaarrive,expliquez pourquoi vous pleurez. Vous pouvez dire aux enfants qu'il est naturel que les parents soient tristes lorsque leur enfant est malade ou qu'il est normal que les gens se sentent contrariés lorsqu'il y a autant de changements. Les larmes sont un moyen d'exprimer des émotions. Il est important que les enfants soient rassurés quant au fait qu'ils ne sont pas à l'origine du cancer et que ce n'est pas de leur faute si les gens se sentent tristes.

La manière dont vous parlez à votre enfant de son diagnostic de cancer est importante. Restez calme lorsque vous parlez à votre enfant. Sur cette photo, une patiente atteinte d'un cancer pédiatrique joue avec sa mère.

La manière dont vous parlez à votre enfant de son diagnostic de cancer est importante. Restez calme lorsque vous parlez à votre enfant.

Décider qui va le dire à votre enfant et quand

De nombreux parents reçoivent le diagnostic de leur enfant du médecin en même temps que leur enfant. Mais si vous voulez le dire vous-même à votre enfant, l'équipe de soins de votre enfant peut vous aider à déterminer ce qu'il faut dire et comment répondre aux questions de votre enfant.

Prévenez les enfants le plus tôt possible. Cela contribuera à instaurer une confiance.

Lorsque vous parlez pour la première fois avec votre enfant, pensez à demander à une autre personne de venir avec vous. Cette personne peut être un autre membre de la famille ou un ami de confiance qui peut vous soutenir. Il peut également s'agir d'un médecin, d'une infirmière, d'un spécialiste de l'enfance ou d'un travailleur social qui peut aider à décrire plus en détail le cancer.

Ce qu'il faut dire à votre enfant sur le cancer

La plupart des enfants et adolescents posent les mêmes questions fondamentales :

  • Qu'est-ce que le cancer ?
  • Pourquoi ai-je un cancer ?
  • Vais-je guérir ?
  • Que va-t-il se passer ?
  • Quand pouvons-nous rentrer chez nous ?
  • Et l'école alors ?

Les enfants ont besoin d'informations pour gérer les traitements ou les procédures, leurs émotions et avoir un certain contrôle sur la situation. La plupart du temps, ils ont besoin de savoir qu'ils sont aimés, soutenus et entourés par des personnes qui se soucient d'eux.

Suivez votre instinct. Vous connaissez mieux que quiconque votre enfant. Vous savez le meilleur moyen de lui dire. Voici quelques conseils utiles.

  • Donnez des informations adaptées à l'âge de votre enfant. Pensez à parler à un spécialiste de l'enfance du centre anti-cancer. C'est un expert du développement de l'enfant. Il peut vous aider à expliquer le cancer en utilisant des termes adaptés à l'âge de votre enfant et aider les enfants à y faire face en fonction de leur stade de développement. Il peut expliquer les concepts à l'aide de jeux médicaux thérapeutiques et d'aides visuelles. Les travailleurs sociaux, les psychologues et les ministres du culte peuvent également fournir un soutien.
  • Réfléchissez attentivement à la quantité d'informations à communiquer à la fois. Il est généralement recommandé de commencer par des informations globales générales. Essayez de ne pas submerger votre enfant de trop de détails à la fois. Ayez plusieurs conversations courtes. Il peut être difficile pour de nombreux enfants d'assimiler trop de détails. Vous pouvez communiquer davantage d'informations au fil du temps. Essayez de trouver des signes non verbaux chez votre enfant. S'il change de sujet ou commence à chercher des distractions, il a probablement reçu suffisamment d'informations pour le moment. Laissez-lui le temps de poser ses questions pour mener la conversation. Se sentir en sécurité pour poser des questions est un excellent moyen pour lui de faire savoir qu'il veut plus d'informations et pour vous d'en apprendre plus sur ce dont il s'agit.
  • Aidez votre enfant à comprendre les faits fondamentaux de la maladie, du traitement et de ce à quoi il doit s'attendre.
  • Expliquez les termes courants que votre enfant entendra régulièrement, tels que cancer, tumeur, chimiothérapie et effets secondaires.
  • Encouragez votre enfant à exprimer ses émotions et à poser des questions. Répondre aux questions de votre enfant et avoir des conversations honnêtes et continues peut aider votre enfant à faire face au cancer.
  • Sachez que les enfants ont parfois peur de poser des questions. Observez leurs réactions face à différentes situations. Par exemple, si les enfants semblent contrariés lorsqu'ils voient un enfant sans cheveux, utilisez cette occasion pour leur poser des questions sur leurs émotions ou leur demander s'ils ont des questions.
  • Dites la vérité et corrigez les informations erronées. Votre enfant s'est peut-être déjà fait une idée du cancer en fonction de situations vues à la télévision ou d'informations provenant de sa famille ou de ses amis avant son propre diagnostic. Demandez à votre enfant ce qu'il sait déjà sur le cancer.
  • Donnez-lui de l'espoir. L'équipe de soins est là pour l'aider à faire face au cancer. De nombreux traitements sont disponibles pour essayer de faire disparaître le cancer.
  • N'oubliez pas vos autres enfants. N'oubliez pas que vos autres enfants ont également besoin d'explications.

Réactions courantes des enfants face au cancer

Chaque enfant est différent. Leurs réactions et la façon dont ils assimilent un diagnostic de cancer varient en fonction de leur âge, de leur niveau de développement et de leur personnalité.

  • Certains peuvent avoir une réaction visible et évidente, comme des larmes ou un accès de colère.
  • D'autres peuvent devenir silencieux.
  • Certains expriment leurs émotions en mots, d'autres en actions.
  • Certains enfants régressent en adoptant des comportements qu'ils avaient lorsqu'ils étaient plus jeunes.
  • Chaque jour est différent. Les plannings des enfants, leur apparence et leurs émotions ainsi que leurs amitiés peuvent être amenés à subir des changements.
  • Certains jours seront difficiles. D'autres seront plus simples.

Les enfants suivront votre exemple. Essayez d'être calme et rassurant. Trouvez des moyens de dire et de montrer à vos enfants (y compris à vos autres enfants) que vous serez toujours là pour eux.

Craintes courantes et idées reçues sur le cancer

De nombreux enfants ont des craintes courantes lorsqu'ils apprennent leur cancer. Votre enfant a peut-être peur de parler de ces préoccupations. Vous pouvez vouloir les dissiper vous-même. Utilisez des phrases d'amorcecomme :Certains enfants pensent que..., As-tu entendu...?

  • Idée reçue : le cancer est de leur faute. Il est fréquent que les jeunes enfants pensent qu'ils ont causé le cancer en faisant, en disant ou en pensant quelque chose de « mal ». Dites à votre enfant qu'il n'a rien fait, dit ou pensé pour provoquer le cancer. Le cancer n'est pas une punition.
  • Idée reçue : le cancer est contagieux. Expliquez à votre enfant que les gens ne peuvent pas « attraper » le cancer de quelqu'un d'autre. Donnez aux enfants des faits adaptés à leur âge sur le cancer.
  • Idée reçue : tout le monde meurt du cancer. Vous pouvez expliquer que le cancer est une maladie grave, mais que des millions de personnes survivent au cancer. Si les enfants connaissent quelqu'un qui est décédé d'un cancer, faites-leur savoir qu'il existe de nombreux types de cancers. Le cancer de chacun est différent, porte un nom différent et a besoin de médicaments différents. Vous devrez peut-être répéter ces points à plusieurs reprises pendant le traitement de votre enfant.

Lorsque vous encouragez votre enfant à partager ses émotions et ses questions, soyez ouvert et honnête avec vos propres émotions et questions.

Vous pouvez être la source d'informations et de soutien la plus importante pour votre enfant. 


Révision : juin 2018