Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Soutien scolaire

La planification à long terme est la clé de la réussite

Les enfants et les adolescents peuvent généralement poursuivre leur scolarité pendant le traitement contre le cancer.

L'école contribue à redonner un sentiment de normalité à leur vie.

Des études ont révélé que, parmi les survivants à long terme, ceux qui avaient été à l'école pendant le traitement avaient de meilleures compétences sociales et une plus grande assurance, et étaient moins susceptibles d'être en échec scolaire que les enfants qui participaient à des programmes d'accompagnement personnalisé à domicile.

Chaque cas est différent. Le cancer est une maladie à long terme.

Le traitement peut durer plusieurs semaines, voire deux ans ou plus selon le type de cancer du patient.

Après le traitement, les patients peuvent souffrir de symptômes (connus sous le nom d'effets à long terme ou d'effets tardifs) susceptibles d'avoir un impact sur l'apprentissage.

Il est important de préparer un plan scolaire dès le début du traitement et de le réévaluer régulièrement.

Conseils pour la poursuite de l'école pendant le traitement :

  • Posez des questions pour savoir ce dont votre enfant a besoin.
  • Découvrez les ressources disponibles.
  • Gardez les voies de communication ouvertes. 
  • Ne soyez pas rigide.
Enseignant pointant quelque chose du doigt sur une feuille, tandis que la main d'un patient atteint d'un cancer tient un crayon.

Poursuivre sa scolarité pendant le traitement contre le cancer est possible.

Posez des questions

Pour élaborer un plan scolaire, il faut commencer par poser les bonnes questions :

Questions à poser à l'hôpital :

  • Mon enfant peut-il aller à l'école pendant le traitement ?
  • Si la réponse est non, quels sont les services scolaires proposés par le centre de traitement ?
  • Comment puis-je entrer en contact avec la personne à contacter appropriée ?
  • Est-ce qu'un agent de liaison scolaire facilite la communication avec l'école et la mise en place des services appropriés ?

Questions à poser à l'école de votre enfant :

  • Qui sera la personne à contacter à l'école ?
  • Quelle est la meilleure façon pour mon enfant de continuer à faire ses devoirs ?
  • Des documents particuliers sont-ils nécessaires ou le médecin de l'enfant doit-il signer des formulaires spécifiques ?
  • Comment mon enfant pourra-t-il entrer en contact et collaborer avec ses camarades de classe (appels téléphoniques, e-mail, Skype) ?

Découvrez les ressources disponibles

Un hôpital suffisamment grand pour prendre en charge le traitement anticancéreux des enfants dispose de services scolaires pour soutenir les patients. Leur format varie en fonction de l'hôpital.

  • École intégrée dans l'hôpital
  • Services scolaires fournis par le système scolaire local
  • Agent de liaison qui facilite la coordination des services. Cette personne peut parfois être un travailleur social ou un membre du personnel infirmier
Préparez un plan scolaire dès le début du traitement et réévaluez-le régulièrement. Sur cette photo, un jeune patient atteint d'un cancer fait ses devoirs assis à une table.

Préparez un plan scolaire dès le début du traitement et réévaluez-le régulièrement.

Gardez les voies de communication ouvertes

Une communication régulière avec l'école de votre enfant vous permettra de veiller au bon déroulement du processus.

Pensez à désigner deux personnes à contacter pour rester informé des questions scolaires : un représentant de l'école et une personne dépendant du programme scolaire de l'hôpital. Cette configuration permet de vous assurer que les informations communiquées sont cohérentes et précises.

Il se peut que l'école ait déjà une personne désignée. Dans les écoles primaires, l'enseignant ou le directeur de l'école de l'enfant se charge souvent de la coordination. Dans les collèges et les lycées, ce rôle peut revenir à un conseiller d'orientation.

Il est utile d'organiser une réunion de présentation rassemblant les parents, les enseignants de l'école dont dépend le domicile de l'enfant, un représentant du programme scolaire de l'hôpital et l'enfant (s'il est assez âgé).

Cette réunion peut se tenir par téléphone pour les familles absentes de leur domicile. Chaque personne peut poser des questions. L'équipe peut définir des objectifs.

Sujets à aborder :

  • Fréquence à laquelle l'enfant ou l'adolescent risque de manquer l'école
  • Incidence du traitement sur les performances scolaires, les capacités de réflexion, l'attention et le bien-être émotionnel
  • Établissement d'un calendrier régulier que l'école et l'hôpital peuvent consulter
  • Planning de travail pour ne pas surcharger les patients, mais pour qu'ils disposent des connaissances nécessaires pour passer au niveau supérieur
  • Plans alternatifs si les patients ne peuvent pas terminer leurs devoirs en raison de leur maladie
  • Services à domicile
  • Accueil en classe lorsque les patients retournent à l'école pour être admis dans le cadre d'un plan au titre de l'article 504 du Rehabilitation Act américain
Découvrez les services et les ressources scolaires en discutant avec l'hôpital et l'école de votre enfant. N'hésitez pas à poser des questions. Sur cette photo, un enfant sous traitement contre le cancer fait un devoir.

Découvrez les services et les ressources scolaires en discutant avec l'hôpital et l'école de votre enfant. N'hésitez pas à poser des questions.

Défendez les intérêts de votre enfant

Une fois qu'un plan est en place, faites valoir les besoins de votre enfant et assurez-vous qu'ils sont satisfaits. Les enfants plus âgés et les adolescents peuvent également défendre leurs besoins.

N'hésitez pas à demander de l'aide. Vous souhaitez peut-être qu'un membre de votre famille ou un ami de confiance vous aide à rester maître de la situation. Votre lieu de culte ou votre centre communautaire peut également disposer de ressources pour vous aider.


Révision : juillet 2019