Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Apporter du soutien aux couples pendant le traitement d'un enfant

Un couple peut rencontrer des difficultés lorsqu'un enfant reçoit un diagnostic de cancer. Le cancer apporte une source de stress supplémentaire dans un couple, à un moment où le soutien du conjoint est plus important que jamais. En raison des exigences que leur impose leur rôle de soignant, les parents ont peu de temps à consacrer l'un à l'autre. Des parents peuvent se renfermer lorsqu'ils sont tristes ou inquiets. En général, les problèmes affectant le couple avant le cancer sont toujours là et peuvent même empirer.

Cependant, rien ne prouve qu'un diagnostic de cancer pédiatrique augmente la probabilité de divorce. Alors que certains couples entrent en crise après le diagnostic de leur enfant, de nombreux mariages deviennent plus forts en surmontant cette épreuve ensemble.

Un couple heureux est bénéfique pour un enfant

Il est compréhensible que les parents ressentent le besoin de consacrer toute leur énergie à prendre soin de leur enfant malade. Ils peuvent se sentir coupables ou égoïstes de passer du temps à faire autre chose. Cependant, une relation d'amour entre conjoints ou partenaires présente un certain nombre d'avantages :

  • Une bonne communication permet aux parents d'être de meilleurs soignants.
  • Les enfants se sentent moins coupables de l'impact de leur maladie sur la famille.
  • Les frères et sœurs qui ressentent le soutien de leurs parents peuvent se sentir plus en sécurité et s'adapter plus facilement à la situation.
  • Un environnement plus accueillant permet aux amis et à la famille d'apporter leur aide et leur soutien.
Des parents tenant leur fils dans sa chambre d'hôpital.

Aider un partenaire à gérer des émotions difficiles peut parfois être plus important que de résoudre un problème. 

Les étapes vers un couple plus heureux

Les relations ne sont jamais parfaites. Il y aura des hauts et des bas. La plupart des couples subissent une certaine tension lorsque leur enfant tombe malade. Mais les parents peuvent agir pour conserver une relation solide, même lorsque leur famille est confrontée au cancer.

  1. Avoir des conversations constructives est l'une des façons permettant le plus aux deux parents de se rapprocher l'un de l'autre. Lorsqu'ils sont confrontés à un cancer, de nombreux parents constatent que les conversations tournent autour des tâches quotidiennes et des besoins médicaux. Les décisions concernant le traitement, les responsabilités à la maison et les habitudes quotidiennes sont au centre de l'attention. Il est naturel de tomber dans ce schéma. Voici quelques éléments pouvant permettre une meilleure communication.

    • Parlez en tête-à-tête. Prévoyez au moins 15 minutes par jour pour parler entre vous. Utilisez les appels vidéo ou téléphoniques si nécessaire. La clé est de s'accorder du temps pour se retrouver.
    • Minimisez les distractions. Dans la mesure du possible, parlez en privé. Les parents évitent souvent les sujets ou parlent de façon « codée » devant les enfants. Lorsque vous êtes en face à face, mettez votre téléphone de côté et éteignez la télévision.
    • Établissez un contact physique. Vous tenir par la main ou vous asseoir l'un à côté de l'autre peut créer un lien émotionnel plus intense.
    • Parlez de vos sentiments. Parlez moins de ce que chacun a fait ou doit faire et plus de ce que chacun ressent. Plus les gens évitent de partager leurs sentiments, plus il peut être difficile d'en parler. Veillez à laisser de la place aux émotions négatives et à apporter votre soutien.

    Méthodes simples pour montrer votre soutien

    Lorsqu’ils sont confrontés à un cancer, de nombreuses conversations obligent les parents à prendre des décisions concernant le traitement ou d'autres mesures essentielles. À certains moments, les parents peuvent se sentir dépassés. Il est difficile de se soutenir l’un l’autre dans les moments éprouvants. Voici quelques éléments permettant aux parents de se soutenir plus efficacement :

    • Savoir quand écouter. Aider un partenaire à gérer des émotions difficiles peut parfois être plus important que de résoudre un problème. Un environnement sûr pour partager ses émotions peut être tout ce dont une personne a besoin. Exprimer ses sentiments peut permettre à un parent de penser plus clairement et de se concentrer sur les décisions à prendre.
    • Répéter, et non répondre. Reformulez ce que l'autre a partagé. Cela montre à votre partenaire que vous êtes à l’écoute et cela peut améliorer la compréhension mutuelle.
    • Concentrez-vous sur les solutions et non sur les problèmes. Sous l'effet du stress, les conversations peuvent facilement tourner en disputes. Évitez de blâmer l'autre et de chercher qui est fautif, qui a raison ou qui a tort. De nombreuses décisions relatives au cancer de l'enfant ne sont pas claires, qu'il s'agisse des options thérapeutiques ou des préoccupations financières. Concentrez-vous sur la résolution directe des problèmes afin d'éviter les tensions inutiles.
    • Proposez d'en faire plus. Lorsque votre partenaire se sent dépassé(e), lui offrir votre aide est un excellent moyen de lui témoigner un soutien compréhensif. Proposez des moyens spécifiques pour aider dans les responsabilités familiales. Encouragez le/la conjoint(e) à passer du temps en dehors de la maison ou de l'hôpital. Même s’il/elle refuse, cela envoie un message important de sollicitude et d'amour.
  2. Même si s'occuper d'un enfant malade prend beaucoup de temps, les couples ont besoin de passer des moments ensemble. Passer du temps ensemble permet de raviver et d'approfondir un lien émotionnel en tant que partenaires plutôt qu'en tant que parents et soignants.

    Voici quelques idées pour passer plus de temps en couple :

    • Solliciter l'aide de vos amis ou de votre famille pour organiser des sorties régulières. Cela peut même comprendre une nuit d'absence si possible.
    • Ne passer qu'une partie de votre moment ensemble à parler des enfants.
    • Réserver du temps une fois les enfants au lit, pour être ensemble. Planifier une activité simple, comme regarder un film ou partager un dessert.
    • Témoigner des gestes d'attention. De petites attentions, comme laisser un gentil mot, préparer un café, s'occuper de la liste des choses à faire de son ou sa partenaire, ou offrir un petit cadeau peuvent témoigner de l'importance de la relation.
  3. En période de stress, les conjoints deviennent souvent des cibles de frustration et de colère. Cela peut arriver pour différentes raisons. Certains partenaires peuvent utiliser le conflit comme un exutoire émotionnel pour tenter de soulager leur stress. D'autres peuvent diriger leurs émotions négatives vers leur conjoint plutôt que vers la cause réelle. Parfois, les parents interprètent mal leurs propres émotions et expriment leur inquiétude ou leur peur sous forme de colère. Au fil du temps, être une cible d'émotions négatives peut pousser le conjoint à s'éloigner. Identifier les émotions sous-jacentes et les exprimer plus précisément peut s'avérer très utile pour réduire les conflits et encourager les interactions positives.

  4. Chaque parent réagit différemment à la maladie d'un enfant. Certains se replient sur eux-mêmes. Certains travaillent beaucoup pour ne pas penser à la maladie. D'autres semblent extérieurement fâchés ou tristes. Ces réactions sont naturelles. Mais la réaction d'un conjoint peut parfois surprendre et perturber son ou sa partenaire. Comprendre et accepter d'autres façons de gérer la situation donne aux gens la possibilité de s'adapter et de surmonter des émotions pénibles et des problèmes complexes.

  5. Le lien physique est important au sein d'un couple. Cependant, la relation amoureuse et l’intimité physique d'un couple changent généralement lorsque son enfant lutte contre le cancer. Les moments à deux sont parfois difficiles à trouver en raison des exigences que leur impose leur rôle de soignant. Certains parents peuvent être moins intéressés par le sexe en raison de la tristesse ou de la fatigue. D'autres, au contraire, recherchent plus d'intimité physique afin d’atténuer le stress ou d'établir un lien émotionnel avec leur partenaire. Ce sont des sentiments naturels, mais les différences de désir peuvent entrainer du stress au sein d'une relation. Il est important que les parents communiquent au sujet de l’intimité physique et discutent de leurs besoins et de leurs attentes. Les couples doivent éviter autant que possible de mettre trop longtemps de côté l’intimité physique.

    Pour les partenaires moins intéressés par le sexe, essayez de :

    • trouver des façons de montrer à votre partenaire qu'il y a encore de l'attirance ; faire un compliment, montrer votre attirance ou dire : « Je t'aime » ;
    • prendre tendrement votre partenaire dans vos bras, car cela peut accroitre le sentiment d'intimité ;
    • trouver un terrain d'entente concernant les attentes de chacun en matière de sexe.

    Pour les partenaires qui s'intéressent davantage au sexe, essayez de :

    • toucher affectueusement votre partenaire sans forcément s'attendre à avoir des relations sexuelles. Cela comprend les câlins, les caresses, se prendre la main et s'asseoir l'un à côté de l'autre.
    • Prêter de l'attention à l'amitié. Faire des choses en couple, aider plus à la maison, et faire de petites choses peuvent rapprocher les couples aussi bien physiquement qu'émotionnellement.
    • Faire abstinence pendant un certain temps. Ce n'est pas toujours facile, mais parfois faire une pause dans les relations sexuelles peut aider à réduire la tension et la pression exercée pour retrouver une intimité.

Découvrez comment d'autres personnes ont gardé leur couple en bonne santé pendant la maladie grave de leur enfant.

Une communication ouverte et honnête est essentielle pour garder un couple solide. Les conflits non résolus et le manque d'intimité (affective ou physique) entraînent un stress supplémentaire pour la famille et réduisent le soutien que les parents peuvent s'apporter mutuellement. Mais il n'est pas nécessaire d'attendre que quelque chose aille « mal » pour demander de l'aide. Une thérapie de couple ou familiale peut apporter beaucoup de force pendant le cancer d'un enfant. Les psychologues et les autres prestataires de soins spécialisés en santé mentale peuvent apporter leurs compétences et proposer des ressources pratiques pour aider les couples à parler de leurs sentiments, à répondre à leurs préoccupations et à faire face aux situations difficiles.


Révision : juin 2018