Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Tomographie par émission de positons (TEP)

Une acquisition TEP (tomographie par émission de positons) est un test qui montre le fonctionnement des organes et des tissus dans le corps. Ces tests aident les médecins à diagnostiquer et traiter le cancer, car ils leur permettent d'observer et de suivre l'activité du cancer et d'autres cellules. Les processus pouvant être mesurés comprennent le flux sanguin, le taux de croissance de la tumeur et l'action des médicaments de chimiothérapie.

Qu'est-ce qu'une acquisition TEP-TDM ?

Parfois, une tomographie par émission de positons est effectuée en même temps qu'une tomodensitométrie (TDM). Une acquisition TEP-TDM collecte les images des acquisitions TEP et TDM et les combine pour fournir aux médecins des informations sur le fonctionnement, la taille, la forme et l'emplacement du cancer et des structures environnantes. La TDM est effectuée en premier lieu pour créer des images anatomiques des organes et des structures dans le corps, puis la TEP est réalisée afin de produire des images en couleurs mettant en évidence des modifications métaboliques ou d'autres changements fonctionnels dans les tissus.

Acquisition TEP-TDM d'un patient pédiatrique atteint d'un lymphome non hodgkinien
Acquisition TEP-TDM en coupe latérale d'un patient pédiatrique atteint d'un lymphome non hodgkinien
Acquisition TEP-TDM en coupe axiale d'un patient pédiatrique atteint d'un lymphome non hodgkinien

Une acquisition TEP-TDM collecte à la fois les images des acquisitions TEP et TDM et les combine.

Comment fonctionne la tomographie par émission de positons ?

Les tomographies par émission de positons peuvent mesurer le taux de glucose, ou sucre, dans des cellules. Avant une tomographie par émission de positons, les patients reçoivent une injection contenant un traceur radioactif qui est une forme de glucose contenant une petite quantité de substance radioactive. Dans la mesure où les cellules cancéreuses se développent et se divisent très rapidement, elles absorbent beaucoup plus de glucose que les cellules normales. La substance radioactive fixée à la molécule de glucose permet de mettre en évidence le glucose sur la tomographie par émission de positons. 

Le jeune homme atteint d'un cancer reçoit un traceur radioactif alors qu'il est en position pour la tomographie par émission de positons.

Les patients reçoivent une injection contenant un traceur radioactif qui est une forme de glucose contenant une petite quantité de substance radioactive.

Le traceur radioactif émet une énergie invisible appelée rayons gamma, visible grâce à des caméras spéciales appelées caméras gamma ou scanners pour tomographie par émission de positons.

L'un des traceurs les plus fréquemment utilisés est une substance appelée FDG (fluorodésoxyglucose). Elle est fabriquée dans un laboratoire du centre pédiatrique et transportée directement dans la clinique TEP pour le test.

À quoi peut s'attendre le patient lors d'un rendez-vous pour une pour tomographie par émission de positons ?

  • Les patients doivent d'abord s'enregistrer au comptoir d'enregistrement avant de rejoindre une salle d'attente. Le patient et le parent sont ensuite envoyés vers la zone équipée du scanner pour tomographie par émission de positons.
  •  Une infirmière ou un technicien vérifie le taux de glucose du patient. Si le taux est acceptable, l'infirmière ou le technicien injectera le traceur radioactif (appelé FDG) dans une veine.
  • Le patient attendra environ 45 minutes que le traceur circule vers les tissus ciblés par l'acquisition.
  • Le tomographe est un appareil large et rond qui possède une ouverture en son centre avec un lit coulissant à travers l'ouverture. Lorsqu'il est temps d'effectuer l'acquisition, le technicien aide le patient à se placer sur le lit et à se positionner correctement, puis se rend dans une salle adjacente où il peut voir et entendre le patient et lui parler pendant qu'il utilise le scanner pour tomographie par émission de positons.
  • Le test est indolore, mais il peut être inconfortable pour le patient de rester immobile pendant 30 à 45 minutes. Les patients peuvent recevoir des médicaments sédatifs pour les aider à dormir tout au long du processus. Un spécialiste de l'enfance peut travailler avec les patients sur des techniques de relaxation afin de les aider à rester immobiles.
Le jeune homme atteint d'un cancer commence la tomographie par émission de positons, avec une lumière rouge visible sur son visage.

Lorsque l'appareil est allumé, le patient voit les lumières laser rouges de l'acquisition, mais ne les ressent pas.

  • Lorsque l'appareil est allumé, le patient voit les lumières laser rouges de l'acquisition, mais ne les ressent pas. Le scanner pour tomographie par émission de positons ne fait pas beaucoup de bruit et n'entre pas en contact avec le patient. En général, les patients peuvent écouter de la musique ou regarder un film.
  • La table glisse lentement à travers le grand trou au centre de l'appareil plusieurs fois pendant le test.
  • Si aucune sédation n'a été utilisée, les patients peuvent généralement reprendre leurs activités immédiatement. Si une sédation s'est avérée nécessaire, les patients devront d'abord aller en salle de réveil et attendre que les effets de l'anesthésie se soient estompés.

Que doivent faire les patients avant le test ?

  • Pour préparer le test, les patients ne doivent pas avoir consommé certains aliments et boissons, ni fait d'exercices physiques intenses plusieurs heures avant le test, car cela peut affecter les résultats de l'acquisition. L'équipe de soins fournira des informations spécifiques sur la préparation.  
  • Les patients doivent porter des vêtements amples et confortables. Les scanners pour tomographie par émission de positons doivent rester frais, alors la pièce peut également être fraîche.
  • Présentez-vous quelques minutes avant l'heure du rendez-vous afin d'avoir le temps de procéder à l'enregistrement. 

La substance radioactive est-elle sans danger ?

Le niveau de rayonnement est très faible et le médecin discutera des risques et des bénéfices associés à la procédure. Les patients et les familles doivent s'adresser à leur équipe de soins en cas de préoccupation. La substance radioactive est absorbée par les cellules et ne reste pas longtemps dans le corps. Grâce au processus naturel de décroissance radioactive, elle perd sa radioactivité au fil du temps. Elle peut également être éliminée par l'urine ou les selles dans les premières heures suivant le test. L'équipe médicale demandera probablement aux patients de boire beaucoup d'eau pour les aider à évacuer les substances radioactives.

Même si la quantité de radioactivité est très faible, il est recommandé aux parents de suivre ces précautions lors des soins apportés à leur enfant après l'acquisition :

  • Toujours se laver les mains après avoir changé les couches du patient ou manipulé des liquides corporels.
  • Placer les couches sales dans une poubelle séparée pendant 2 jours avant de les mettre dans la poubelle ordinaire.
  • Les femmes enceintes ne doivent pas prendre le patient dans leur bras pendant au moins 24 heures suivant l'acquisition. En outre, le patient doit éviter tout contact direct avec les nourrissons et les tout-petits jusqu'au lendemain.

Comment les patients sont-ils informés des résultats du test ?

Un radiologue ayant suivi une formation spécialisée en médecine nucléaire analysera les images et enverra un rapport au médecin traitant. Le médecin examinera les informations lors du prochain rendez-vous avec le patient.


Révision : juin 2018