Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Mise en place de la sonde G, de la sonde GJ et de la sonde J

Les sondes G, les sondes GJ et les sondes J sont placées à travers une petite ouverture appelée stomie qui est réalisée dans la paroi de l'abdomen. La procédure visant à créer l'ouverture est appelée ostomie. Une procédure de stomie pour la sonde d'alimentation peut être effectuée de 3 manières principales :

  1. Guidée par image
  2. Chirurgicale
  3. Endoscopique

Le type de procédure dépendra de plusieurs facteurs, notamment des ressources de l'hôpital, de l'expertise de l'équipe médicale, des facteurs de santé du patient et de la réalisation d'autres procédures ou interventions chirurgicales sur le patient.

Si la sonde d'alimentation est placée sous anesthésie générale, il peut être dit aux patients de ne pas manger ou de ne pas boire quoi que ce soit par la bouche pendant une durée spécifiée avant la procédure. Il est très important de suivre ces instructions NPO (diète absolue).

Les patients restent généralement à l'hôpital pendant la nuit pour l'observation et le contrôle de la douleur. L'équipe de soins fournira des instructions NPO (diète absolue) spécifiques après la mise en place de la sonde d'alimentation. Les médicaments peuvent être modifiés pendant le réveil et/ou après la gastrostomie. Les familles doivent discuter de toute modification apportée au traitement dans l'administration ou le programme. Les liquides et l'alimentation entérale seront introduits lentement pour s'assurer que la sonde d'alimentation fonctionne correctement et aider le système digestif à s'ajuster.

Complications après une gastrostomie, une gastrojéjunostomie et une jéjunostomie

La mise en place d'une sonde d'alimentation est une procédure courante pendant le traitement du cancer. Toutefois, il existe toujours des risques liés à l'anesthésie et aux procédures chirurgicales. Un médecin expliquera les détails de la procédure et discutera des risques et avantages. Il est important de suivre toutes les instructions d'entretien afin de réduire le risque d'infection et de garantir le bon fonctionnement de la sonde d'alimentation.

Les principaux risques pendant l'insertion incluent des problèmes d'anesthésie ou de blessure aux organes à proximité. Une fois la sonde d'alimentation placée, les complications les plus courantes sont le déplacement de la sonde en dehors de sa position, le blocage ou la fuite de la sonde, des problèmes digestifs, des problèmes cutanés autour de la sonde et une infection.

Les complications graves sont rares, mais elles se produisent. Veillez à poser des questions et à suivre toutes les instructions données par l'équipe de soins. Consultez votre médecin pour toute modification apportée aux médicaments après la mise en place de la sonde d'alimentation.

Gastrostomie et gastrojéjunostomie guidées par image

La gastrostomie guidée par image utilise la fluoroscopie pour guider la mise en place de la sonde d'alimentation dans l'abdomen et l'estomac. Cette méthode est également connue sous le nom de gastrostomie percutanée radiologique (GPR). Au cours de cette procédure, une radiographie en direct de l'estomac et de l'abdomen est affichée sur un moniteur vidéo afin que l'équipe de radiologie puisse visualiser la procédure telle qu'elle est effectuée. La sonde initiale est généralement une longue sonde, mais elle peut être remplacée par un dispositif à profil bas après la cicatrisation. Parfois, un dispositif à profil bas peut être placé dès le départ.

Gastrostomie, gastrojéjunostomie et jéjunostomie chirurgicales

La mise en place de la sonde d'alimentation chirurgicale (sonde G, sonde GJ ou sonde J) est effectuée dans la salle d'opération lorsque le patient est sous anesthésie générale. La sonde d'alimentation est placée directement à travers la paroi de l'estomac dans l'estomac (sonde G) ou l'intestin grêle (sonde GJ). Une sonde de jéjunostomie (J) est placée directement à travers la paroi de l'intestin. Ces sondes sont généralement des dispositifs à profil bas ou à bouton. Si une longue sonde est initialement placée, elle peut être remplacée par un dispositif à profil bas après la cicatrisation du tractus en 6 semaines.

La chirurgie peut être peu invasive (laparoscopique) à l'aide de plusieurs petites incisions ou ouverte à l'aide d'une incision plus large. En chirurgie laparoscopique, une petite caméra est insérée pour guider l'intervention. Lors d'une intervention ouverte, une incision plus large est réalisée à travers la paroi abdominale pour accéder à l'estomac ou à l'intestin.

En général, la mise en place de la sonde G laparoscopique est privilégiée par rapport à la chirurgie ouverte. Toutefois, une chirurgie ouverte peut s'avérer nécessaire en cas d'adhérences, de tissu cicatriciel ou de facteurs liés à la maladie. La durée totale de l'intervention est généralement d'environ 1 à 2 heures avec l'anesthésie et le réveil.

Gastrostomie percutanée endoscopique (GPE)

La gastrostomie percutanée endoscopique (GPE) est la mise en place d'une sonde d'alimentation à l'aide d'un endoscope. Un endoscope est un instrument fin, long et flexible avec une caméra et une lumière fixées à l'extrémité. L'endoscope passe par la bouche et descend dans l'œsophage jusqu'à l'estomac. Un moniteur vidéo affiche une image de l'intérieur de l'estomac afin que la sonde d'alimentation puisse être placée dans la bonne position. La sonde d'alimentation passe de l'estomac à l'extérieur de la peau par une petite incision dans l'abdomen. L'intervention est généralement effectuée sous anesthésie générale. La durée totale de l'intervention est généralement d'environ 1 à 2 heures avec l'anesthésie et le réveil. La GPE est généralement une longue sonde, mais elle peut être remplacée par un dispositif à profil bas après la cicatrisation du tractus.


Révision : décembre 2018