Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Mise en place de la sonde G, de la sonde GJ et de la sonde J

Les sondes G, les sondes GJ et les sondes J sont placées à travers une petite ouverture appelée stomie qui est réalisée dans la paroi de l'abdomen. La procédure visant à créer l'ouverture est appelée ostomie. Une procédure de stomie pour la sonde d'alimentation peut être effectuée de 3 manières principales :

  1. Guidée par image
  2. Chirurgicale
  3. Endoscopique

Le type de procédure dépendra de plusieurs facteurs, notamment des ressources de l'hôpital, de l'expertise de l'équipe médicale, des facteurs de santé du patient et de la réalisation d'autres procédures ou interventions chirurgicales sur le patient.

Si la sonde d'alimentation est placée sous anesthésie générale, il peut être dit aux patients de ne pas manger ou de ne pas boire quoi que ce soit par la bouche pendant une durée spécifiée avant la procédure. Il est très important de suivre ces instructions NPO (diète absolue).

Les patients restent généralement à l'hôpital pendant la nuit pour l'observation et le contrôle de la douleur. L'équipe de soins fournira des instructions NPO (diète absolue) spécifiques après la mise en place de la sonde d'alimentation. Les médicaments peuvent être modifiés pendant le réveil et/ou après la gastrostomie. Les familles doivent discuter de toute modification apportée au traitement dans l'administration ou le programme. Les liquides et l'alimentation entérale seront introduits lentement pour s'assurer que la sonde d'alimentation fonctionne correctement et aider le système digestif à s'ajuster.

Complications après une gastrostomie, une gastrojéjunostomie et une jéjunostomie

La mise en place d'une sonde d'alimentation est une procédure courante pendant le traitement du cancer. Toutefois, il existe toujours des risques liés à l'anesthésie et aux procédures chirurgicales. Un médecin expliquera les détails de la procédure et discutera des risques et avantages. Il est important de suivre toutes les instructions d'entretien afin de réduire le risque d'infection et de garantir le bon fonctionnement de la sonde d'alimentation.

Les principaux risques pendant l'insertion incluent des problèmes d'anesthésie ou de blessure aux organes à proximité. Une fois la sonde d'alimentation placée, les complications les plus courantes sont le déplacement de la sonde en dehors de sa position, le blocage ou la fuite de la sonde, des problèmes digestifs, des problèmes cutanés autour de la sonde et une infection.

Les complications graves sont rares, mais elles se produisent. Veillez à poser des questions et à suivre toutes les instructions données par l'équipe de soins. Consultez votre médecin pour toute modification apportée aux médicaments après la mise en place de la sonde d'alimentation.

Gastrostomie et gastrojéjunostomie guidées par image

La gastrostomie guidée par image utilise la fluoroscopie pour guider la mise en place de la sonde d'alimentation dans l'abdomen et l'estomac. Cette méthode est également connue sous le nom de gastrostomie percutanée radiologique (GPR). Au cours de cette procédure, une radiographie en direct de l'estomac et de l'abdomen est affichée sur un moniteur vidéo afin que l'équipe de radiologie puisse visualiser la procédure telle qu'elle est effectuée. La sonde initiale est généralement une longue sonde, mais elle peut être remplacée par un dispositif à profil bas après la cicatrisation. Parfois, un dispositif à profil bas peut être placé dès le départ.

  • Avant la mise en place de la sonde G ou GJ, les patients seront soumis à des examens sanguins et un examen physique. Les membres de l'équipe de soins rencontrent la famille pour remplir les documents et répondre aux questions.
  • Le patient mettra une blouse et sera conduit dans une salle d'opération ou de radiologie interventionnelle pour l'intervention. En fonction de la politique du centre médical, un parent peut accompagner le patient jusqu'à l'heure prévue de l'intervention.
  • Les enfants reçoivent une anesthésie générale pour l'intervention.
  • L'imagerie échographique permet de localiser le foie et d'éviter toute blessure.
  • L'équipe de soins porte des blouses, des masques et des gants. Un drap en papier bleu est utilisé pour couvrir le corps du patient, à l'exception de la zone de l'incision de l'abdomen. Cela permet de garder la zone propre et d'éviter les infections.
  • L'estomac est gonflé à l'air, généralement par une sonde nasogastrique.
  • La fluoroscopie est utilisée pour prendre des images de l'abdomen et sélectionner un site pour la mise en place de la sonde.
  • La peau de l'abdomen est nettoyée. Ensuite, la zone est anesthésiée à l'aide d'un anesthésique local afin de réduire la douleur. Il s'agit généralement d'une injection de lidocaïne.
  • Une fois l'estomac gonflé, 2 à 4 sutures de rétention ou fixations sont utilisées pour maintenir l'estomac contre la paroi de l'abdomen. Cela crée une petite zone sous forme de carré ou de triangle. Ces sutures seront retirées 10 à 14 jours plus tard.
  • Une aiguille creuse est insérée à travers la peau dans l'estomac. Un fil-guide est inséré à travers l'aiguille et l'aiguille est retirée.
  • L'imagerie permet de diriger le fil-guide vers sa bonne position dans l'estomac ou l'intestin.
  • Un petit dispositif creux, appelé dilatateur, est monté sur le fil-guide et poussé à travers la peau dans l'estomac pour élargir l'ouverture. Une série de dilatateurs est utilisée jusqu'à ce que l'ouverture soit adaptée à la sonde d'alimentation.
  • La sonde d'alimentation est ensuite placée sur le fil-guide. Une fois la sonde d'alimentation placée, un petit ballon sur la sonde est rempli d'eau pour maintenir la sonde en place contre la paroi de l'estomac.
  • Lorsque la sonde d'alimentation est dans la bonne position, le fil-guide est retiré.
  • Après la procédure, la peau est nettoyée et un pansement est placé sur le site où la sonde sort de la peau.
  • Les patients passent peu de temps en salle de réveil, généralement une heure.

Remarque : les procédures et la technique chirurgicale peuvent varier en fonction de la politique de l'hôpital, des ressources, de l'expertise et des besoins du patient. N'oubliez pas de discuter de votre procédure avec votre équipe de soins.

Gastrostomie, gastrojéjunostomie et jéjunostomie chirurgicales

La mise en place de la sonde d'alimentation chirurgicale (sonde G, sonde GJ ou sonde J) est effectuée dans la salle d'opération lorsque le patient est sous anesthésie générale. La sonde d'alimentation est placée directement à travers la paroi de l'estomac dans l'estomac (sonde G) ou l'intestin grêle (sonde GJ). Une sonde de jéjunostomie (J) est placée directement à travers la paroi de l'intestin. Ces sondes sont généralement des dispositifs à profil bas ou à bouton. Si une longue sonde est initialement placée, elle peut être remplacée par un dispositif à profil bas après la cicatrisation du tractus en 6 semaines.

La chirurgie peut être peu invasive (laparoscopique) à l'aide de plusieurs petites incisions ou ouverte à l'aide d'une incision plus large. En chirurgie laparoscopique, une petite caméra est insérée pour guider l'intervention. Lors d'une intervention ouverte, une incision plus large est réalisée à travers la paroi abdominale pour accéder à l'estomac ou à l'intestin.

En général, la mise en place de la sonde G laparoscopique est privilégiée par rapport à la chirurgie ouverte. Toutefois, une chirurgie ouverte peut s'avérer nécessaire en cas d'adhérences, de tissu cicatriciel ou de facteurs liés à la maladie. La durée totale de l'intervention est généralement d'environ 1 à 2 heures avec l'anesthésie et le réveil.

  • Avant la mise en place de la sonde G ou GJ, les patients seront soumis à des examens sanguins et un examen physique. Les membres de l'équipe de soins rencontrent la famille pour remplir les documents et répondre aux questions.
  • Le patient mettra une blouse et sera conduit dans une salle d'opération pour l'intervention. En fonction de la politique du centre médical, un parent peut accompagner le patient jusqu'à l'heure prévue de l'intervention.
  • Les patients reçoivent une anesthésie générale et sont étroitement surveillés pendant l'intervention.
  • L'équipe de soins porte des blouses, des masques et des gants. Un drap en papier bleu est utilisé pour couvrir le corps du patient, à l'exception de la zone de l'incision de l'abdomen. Cela permet de garder la zone propre et d'éviter les infections.
  • La peau de l'abdomen est nettoyée et préparée pour l'intervention chirurgicale. Une petite incision est réalisée dans la zone du nombril. Un instrument chirurgical fin avec une petite caméra est inséré dans l'incision et utilisé pour fournir des images en direct de l'estomac et des organes à proximité.
  • Le chirurgien effectuera 2 à 3 petites incisions dans la partie supérieure gauche de l'abdomen. Un instrument chirurgical est utilisé pour saisir l'estomac et le tirer vers la paroi abdominale. Il est maintenu en place par 2 sutures qui créent la zone où la sonde d'alimentation sera placée.
  • L'estomac est gonflé à l'air à travers une sonde nasogastrique par l'équipe d'anesthésie.
  • Une aiguille creuse est insérée à travers la peau dans l'estomac à l'endroit où la sonde d'alimentation sera placée sous la visualisation laparoscopique directe. Un fil-guide est inséré à travers l'aiguille dans l'estomac et l'aiguille est retirée.
  • Un petit dispositif creux, appelé dilatateur, est monté sur le fil-guide et poussé à travers la peau dans l'estomac pour élargir l'ouverture. Une série de dilatateurs est utilisée jusqu'à ce que l'ouverture soit adaptée à la sonde d'alimentation.
  • La sonde d'alimentation est ensuite placée sur le fil-guide. Une fois la sonde d'alimentation placée, un petit ballon sur la sonde est rempli d'eau pour maintenir la sonde en place contre la paroi de l'estomac.
  • Lorsque la sonde d'alimentation est dans la bonne position, le fil-guide est retiré.
  • Les sutures sont utilisées pour maintenir l'estomac en place contre la paroi abdominale.
  • Après la procédure, la peau est nettoyée et un pansement est placé sur le site où la sonde sort de la peau.
  • Les patients passent peu de temps en salle de réveil, généralement une heure.

Mise en place de la sonde d'alimentation de gastrojéjunostomie :

La mise en place de la sonde GJ suit les mêmes étapes générales que le placement de la sonde G. Toutefois, la fluoroscopie est utilisée pour faire avancer le fil-guide dans l'estomac et vers sa bonne position dans le jéjunum. La sonde GJ est ensuite placée sur le fil-guide. Souvent, une sonde GJ est placée après une tentative d'utilisation d'une sonde G. Si c'est le cas, la sonde GJ est placée à travers le tractus de la sonde G.

Remarque : les procédures et la technique chirurgicale peuvent varier en fonction de la politique de l'hôpital, des ressources, de l'expertise et des besoins du patient. N'oubliez pas de discuter de votre procédure avec votre équipe de soins.

Gastrostomie percutanée endoscopique (GPE)

La gastrostomie percutanée endoscopique (GPE) est la mise en place d'une sonde d'alimentation à l'aide d'un endoscope. Un endoscope est un instrument fin, long et flexible avec une caméra et une lumière fixées à l'extrémité. L'endoscope passe par la bouche et descend dans l'œsophage jusqu'à l'estomac. Un moniteur vidéo affiche une image de l'intérieur de l'estomac afin que la sonde d'alimentation puisse être placée dans la bonne position. La sonde d'alimentation passe de l'estomac à l'extérieur de la peau par une petite incision dans l'abdomen. L'intervention est généralement effectuée sous anesthésie générale. La durée totale de l'intervention est généralement d'environ 1 à 2 heures avec l'anesthésie et le réveil. La GPE est généralement une longue sonde, mais elle peut être remplacée par un dispositif à profil bas après la cicatrisation du tractus.

  • Avant la mise en place de la sonde GPE, les patients seront soumis à des examens sanguins et un examen physique. Les membres de l'équipe de soins rencontreront la famille pour remplir les documents et répondre aux questions.
  • Le patient mettra une blouse d'hôpital.
  • L'intervention peut être effectuée dans une salle de traitement ou une salle d'opération.
  • Les patients reçoivent une anesthésie générale et sont étroitement surveillés pendant l'intervention.
  • L'équipe de soins portera des blouses, des masques et des gants. Un drap en papier bleu est utilisé pour couvrir le corps du patient, à l'exception de la zone de l'incision de l'abdomen. Cela permet de garder la zone propre et d'éviter les infections.
  • La peau de l'abdomen sera nettoyée. Ensuite, la zone est anesthésiée à l'aide d'un anesthésique local afin de réduire la douleur. Il s'agit généralement d'une injection de lidocaïne.
  • L'endoscope passera par la bouche et descendra dans l'œsophage jusqu'à l'estomac. La lumière sur l'endoscope est utilisée pour identifier l'emplacement du site de la sonde.
  • Deux techniques principales sont utilisées pour placer la sonde de manière endoscopique :
    • Méthode de traction : une fois le site de la sonde choisi, une aiguille creuse est insérée à travers la peau sur l'abdomen et dans l'estomac. Ensuite, un fil-guide passe à travers l'aiguille. L'endoscope est utilisé pour fixer le fil et le tirer vers le haut à travers l'estomac, lui faire remonter l'œsophage et le sortir par la bouche. Ensuite, la sonde d'alimentation est placée sur le fil-guide et descendue par la bouche dans l'estomac. L'extrémité conique de la sonde est lentement tirée à travers la paroi abdominale et par une petite incision.
    • Méthode de poussée : une fois le site de la sonde choisi, une longue aiguille est insérée à travers la peau sur l'abdomen dans l'estomac. Un fil-guide est passé à travers l'aiguille et la sonde d'alimentation est poussée sur le fil-guide.
  • Une fois la sonde d'alimentation placée à l'intérieur de l'estomac, un petit ballon à l'extrémité est rempli d'eau pour maintenir la sonde en place. Lorsque la sonde d'alimentation est dans la bonne position, le fil-guide est retiré. Un disque ou un butoir externe la maintient en place à l'extérieur de la peau.
  • Après l'intervention, la peau sera nettoyée et un pansement sera placé sur le site où la sonde sort de la peau.
  • L'endoscopie, la fluoroscopie ou la radiographie seront utilisées pour vérifier la position de la sonde d'alimentation.
  • Les patients sous anesthésie générale passeront un moment en salle de réveil, généralement environ une heure.

Remarque : les procédures et la technique chirurgicale peuvent varier en fonction de la politique de l'hôpital, des ressources, de l'expertise et des besoins du patient. N'oubliez pas de discuter de votre procédure avec votre équipe de soins.


Révision : décembre 2018