Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Opioïdes pour la douleur liée au cancer pédiatrique : ce que vous devez savoir

Les opioïdes jouent un rôle important dans le traitement de la douleur liée au cancer pédiatrique.

La douleur est fréquente pendant et après le traitement du cancer. La prise en charge de la douleur fait partie des soins administrés aux patients. Cependant, les parents d'enfants atteints d'un cancer peuvent avoir des inquiétudes quant à la prise d'opioïdes par leur enfant. Leur utilisation généralisée et abusive a conduit à une crise d'opioïdes à l'échelle nationale.

Toutefois, les opioïdes peuvent constituer un traitement efficace contre certaines douleurs causées par le cancer et par certains traitements contre le cancer.

Comment les opioïdes sont-ils utilisés chez les patients atteints d'un cancer pédiatrique ?

Les opioïdes sont une catégorie de médicaments antidouleurs légalement disponibles sur ordonnance. Ces médicaments incluent l'hydrocodone, l'oxycodone, la morphine, le fentanyl et la méthadone.

Les opioïdes se lient aux récepteurs opioïdes et les activent. Ces récepteurs se trouvent sur les cellules situées dans de nombreuses zones du cerveau, dans la moelle épinière et dans d'autres organes du corps, en particulier ceux qui sont impliqués dans les sentiments de douleur et de plaisir. Lorsque les opioïdes se fixent sur ces récepteurs, ils bloquent les signaux de douleur envoyés du corps au cerveau et libèrent de la dopamine dans le cerveau. Le blocage des signaux de douleur peut soulager la douleur et la libération de dopamine engendre un sentiment de bien-être, voire d'euphorie. L'utilisateur peut avoir envie de répéter l'expérience. Ce désir peut conduire certaines personnes à prendre des opioïdes pour des raisons non médicales.

Les opioïdes sur ordonnance sont utilisés pour réduire les douleurs aiguës ou chroniques modérées à sévères. Ils peuvent être prescrits pour des douleurs viscérales. Ce type de douleur est dû à une réponse à un stimulus physique tel qu'une intervention chirurgicale ou une tumeur qui appuie contre un organe. Les opioïdes peuvent également être utilisés pour contrôler la douleur lors des soins de fin de vie.

En savoir plus sur les types de douleurs et la gestion de la douleur.

Malgré leur rôle important dans le traitement de la douleur liée au cancer, les opioïdes ne sont pas les seules solutions qui existent. Une approche pluridisciplinaire est fortement recommandée. Il peut s'agir d'autres traitements et d'autres types de thérapies qui n'impliquent pas de médicaments.

Mon enfant va-t-il devenir dépendant aux opioïdes ?

Les opioïdes peuvent devenir très addictifs. Toutefois, l'équipe de soins prendra des précautions pour prévenir la dépendance. Par exemple, l'équipe de soins peut prescrire des opioïdes pendant une courte période afin de réduire l'exposition du patient à ces substances.

L'équipe de soins peut également évaluer les facteurs de risque d'addiction et déterminer si le patient présente un risque faible, modéré ou élevé. L'équipe de soins peut utiliser ces informations pour élaborer un plan de traitement de la douleur.

Facteurs de risque d'utilisation abusive et de dépendance aux opioïdes

  • Adolescents et jeunes adultes : le risque d'utilisation abusive augmente généralement au cours de l'adolescence et culmine au début de l'âge adulte.
  • Exposition aux opioïdes : l'utilisation à long terme d'opioïdes et/ou la prise de plusieurs types d'opioïdes peuvent augmenter le risque.
  • Antécédents personnels, de personnes du même âge ou familiaux de toxicomanie
  • Problèmes comportementaux et scolaires
  • Maltraitance sexuelle chez l'enfant
  • Dépression et anxiété

Si des opioïdes sont prescrits, de nombreux centres pédiatriques exigent que les patients et les parents signent un contrat ou un accord de consommation de substances psychoactives avant de commencer les opioïdes. Ce document contient des déclarations sur les rôles et responsabilités du patient et de sa famille, les conditions dans lesquelles le traitement aux opioïdes peut être arrêté et les responsabilités du prestataire de soins.

Ces contrats peuvent aider les prestataires de soins et les familles des patients à discuter du traitement aux opioïdes et à répondre à leurs questions et préoccupations.

Dépistage pour surveiller l'utilisation des opioïdes

L'équipe de soins peut utiliser différentes méthodes pour surveiller les patients afin de s'assurer que les opioïdes sont utilisés correctement.

  • L'équipe de soins peut effectuer des décomptes de comprimés. Un membre de l'équipe peut compter les comprimés régulièrement pour s'assurer que les patients n'en prennent pas plus que prévu ou qu'ils ne volent pas les comprimés.
  • Les patients peuvent également être soumis à des analyses d'urine pour le dépistage de drogue, afin que l'équipe de soins puisse surveiller la prise de médicaments et d'autres substances.
  • L'équipe de soins peut demander aux patients et aux familles de noter les douleurs ressenties dans un carnet afin d'enregistrer le nombre de comprimés pris par le patient chaque jour et le moment où il les prend.

Signes d'utilisation abusive des opioïdes

L'équipe de soins surveille de près les patients afin de détecter tout signe d'utilisation abusive des opioïdes. Les parents doivent s'adresser à l'équipe de soins si les signes suivants sont observés :

  • Diminution de la capacité à vivre normalement en raison de l'utilisation d'opioïdes
  • Utilisation de médicaments antidouleur pour traiter des symptômes non douloureux
  • Tiers signalant un problème lié aux opioïdes chez le patient
  • Réserve excessive de médicaments
  • Utilisation de drogues illicites
  • Vol ou vente de médicaments sur ordonnance
  • Falsification d'ordonnance ou autre altération
  • Obtention d'opioïdes à partir de sources non médicales
  • Divergence du nombre de comprimés
  • Le patient ne se présente pas aux rendez-vous avec le prestataire de soins pour le traitement de la douleur
  • Patient à la recherche d'un traitement de la douleur de la part de plusieurs médecins
  • Tentatives fréquentes d'obtention de réapprovisionnement sans rendez-vous
  • Médicament perdu/volé
  • Demande de traitement par mention du nom de marque ou du nom familier
  • Résistance aux modifications du plan de traitement de la douleur
  • Modifications ou combinaisons de substances non autorisées
  • Utilisation d'autres substances pour soulager la douleur
  • Prise de médicaments à la recherche d'un sentiment d'euphorie

En cas d'utilisation abusive, l'équipe de soins peut collaborer avec la famille du patient pour trouver des solutions.

Si vous avez des inquiétudes concernant les opioïdes, parlez-en ouvertement avec les membres de l'équipe de soins.


Révision : janvier 2019