Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Perte de cheveux

La perte de cheveux (alopécie) est un effet secondaire fréquent de certains traitements contre le cancer, notamment la chimiothérapie et la radiothérapie. Les cellules qui contrôlent la croissance capillaire sont des cellules à croissance rapide et peuvent être endommagées par des traitements qui attaquent les cellules cancéreuses. En effet, de nombreux traitements contre le cancer attaquent les cellules qui se divisent et se développent rapidement, comme les cellules cancéreuses et les cellules du follicule pileux.

Le risque de perte de cheveux, la façon et le moment où elle se produit peuvent être différents pour chaque traitement et pour chaque patient. La perte de cheveux causée par la chimiothérapie et d'autres médicaments anticancéreux est généralement temporaire et les cheveux repoussent après la fin du traitement. Cependant, certains patients peuvent constater des changements durables de la pousse, de la texture ou de l'apparence des cheveux, en particulier après une radiothérapie.

La perte de cheveux est source d'inquiétude et peut provoquer une grande détresse pour les enfants et les adolescents atteints d'un cancer. L'équipe de soins peut aider les familles à déterminer quel traitement peut entraîner une perte de cheveux et les informer sur ce à quoi s'attendre.

Perte de cheveux après une chimiothérapie

Tous les médicaments de chimiothérapie ne provoquent pas de perte de cheveux. Certains médicaments présentent un risque très élevé de perte de cheveux. D'autres médicaments entraînent une perte de cheveux moins importante ou la perte de cheveux peut être moins visible. La durée et le degré de perte de cheveux dépendent du type, de la dose et du programme de chimiothérapie.

La perte de cheveux est souvent plus visible sur le cuir chevelu à l'avant de la tête, où les cheveux ne sont pas aussi épais. Certains patients développent une calvitie totale. D'autres patients peuvent souffrir d'une raréfaction des cheveux ou d'une perte de cheveux par touffes. Comme la chimiothérapie se déplace dans tout le corps, les sourcils, les cils et les poils du corps peuvent également tomber.

Pour de nombreux patients, la perte de cheveux commence 2 à 4 semaines après le début de la chimiothérapie. Les cheveux peuvent tomber par touffes ou se clairsemer progressivement. Après la chimiothérapie, les cheveux et les poils repoussent. Il peut s'écouler 2 à 3 mois avant que de nouveaux cheveux ne réapparaissent. Les cheveux peuvent avoir une texture différente, surtout au début. Certains patients peuvent avoir des « boucles de chimio » où les cheveux repoussent plus bouclés qu'auparavant.

Pourquoi la chimiothérapie entraîne-t-elle une perte de cheveux ?

La pousse des cheveux se produit sous la surface de la peau. Chaque mèche de cheveux passe par les étapes d'un cycle, de la croissance active à la chute. La chimiothérapie peut endommager les cellules qui contrôlent la pousse des cheveux et soutiennent le follicule pileux dans lequel les cheveux se développent. Cela peut entraîner la chute des cheveux et empêcher la repousse.

Quels médicaments anticancéreux provoquent une perte de cheveux ?

La perte de cheveux est un effet secondaire fréquent de certains médicaments anticancéreux, notamment certaines chimiothérapies et certains médicaments de traitement ciblé. La probabilité et la gravité de la perte de cheveux sont différentes pour chaque médicament. Les familles doivent consulter leur médecin ou leur pharmacien pour comprendre le risque de perte de cheveux pour le traitement médicamenteux prescrit.

Médicaments à risque élevé de perte de cheveux Médicaments à risque modéré de perte de cheveux
Bléomycine (Blenoxane®)
Cyclophosphamide (Cytoxan®)
Daunorubicine (Cerubidine®)
Docétaxel (Docefrez®, Taxotere®) 
Doxorubicine (Adriamycine®)
Épirubicine (Ellence®)
Étoposide (Toposar®)
Idarubicine (Idamycin PFS)
Ifosfamide (Ifex®)
Irinotécan (Camptosar®)
Paclitaxel (Abraxane®, Taxol®)
Témozolomide (Temodar®)
Vismodégib (Erivedge®)
Vémurafénib (Zelboraf®)|
Vorinostat (Zolinza®)
Carboplatine (Paraplatin®)
Cisplatine (Platinol®)
Cytarabine (Cytosar-U®, DepoCyt®)
Dabrafénib (Tefinalar®)
Dactinomycine (Cosmegen®)
Fluorouracil (Adrucil®)
Gemcitabine (Gemzar®)
Hydroxyurée
Lomustine (Gleostine®)
Melphalan (Alkeran®, Evomela®)
Méthotrexate (Rasuvo®, Trexall®)
Mitoxantrone (Novantrone®)
Sorafénib (Nexavar®)
Thiotépa (Tepadina®)
Topotécan (Hycamtin®)
Vinblastine (Velban®)
Vincristine (Vincasar PFS®)

Consultez la Liste des médicaments pour voir les effets secondaires possibles des différents médicaments.

Le risque de perte de cheveux pendant la chimiothérapie peut dépendre des facteurs suivants :

  • Dose de chimiothérapie : des doses plus élevées de chimiothérapie augmentent le risque de perte des cheveux.
  • Méthode ou voie d'administration : la chimiothérapie par voie intraveineuse peut présenter un risque plus élevé que les médicaments pris par voie orale.
  • Fréquence de la chimiothérapie : les patients qui reçoivent une chimiothérapie toutes les 2 à 3 semaines peuvent subir une perte de cheveux plus importante qu'avec un traitement de chimiothérapie hebdomadaire.
  • Si la chimiothérapie est administrée sous forme de médicament unique ou d'association de médicaments : la chimiothérapie d'association de médicaments augmente souvent le risque de perte de cheveux.
  • Il existe d'autres facteurs susceptibles d'augmenter le risque de perte de cheveux pendant la chimiothérapie, tels que :

Perte de cheveux après une radiothérapie

Les patients recevant une radiothérapie souffrent généralement d'une perte de cheveux dans la zone de traitement. La quantité de cheveux perdus après la radiothérapie dépend de la taille de la zone traitée et de la dose de radiothérapie. Certains patients souffrent d'une perte totale de cheveux dans la zone, tandis que d'autres patients peuvent avoir une raréfaction des cheveux. La perte de cheveux due à la radiothérapie peut parfois être permanente, en particulier si des doses élevées de radiothérapie ont été utilisées. Les cheveux qui repoussent peuvent ne pas être aussi épais ou avoir une texture différente. Les cheveux et la pilosité repoussent généralement 3 à 6 mois après la fin du traitement de radiothérapie.

Préparation à la perte de cheveux : conseils pour les familles

La perte de cheveux peut être l'un des effets secondaires les plus perturbants du traitement contre le cancer. La perte de cheveux rappelle la maladie de façon visible. Pour les enfants et les adolescents qui tentent d'être « normaux » et de s'intégrer à leurs camarades, cela peut avoir un impact important sur le bien-être et la qualité de vie. L'équipe de soins, y compris les spécialistes de l'enfance, les travailleurs sociaux et les psychologues, peut aider à préparer les familles et à donner des ressources. Entendre les témoignages des autres familles peut également aider.

Avant le début du traitement / Avant la perte de cheveux

  • Discutez des effets secondaires avec l'équipe de soins. Préparez-vous aux effets secondaires, notamment la perte de cheveux, en discutant avec l'équipe de soins. La perte de cheveux n'est pas toujours prévisible, mais l'équipe de soins peut aider les familles à comprendre quel traitement présente des risques de perte de cheveux.
  • Préparez-vous à l'avance. La perte de cheveux peut être soudaine ou progressive. Cela peut être surprenant et effrayant lorsque cela se produit, même si vous vous y attendez. Les cheveux peuvent tomber sous la douche ou vous pouvez remarquer des cheveux sur l'oreiller ou dans votre brosse. Un spécialiste de l'enfance peut aider les familles à préparer les enfants en leur donnant des informations adaptées à leur âge.
  • Préparez-vous à la chute des cheveux. Certains patients se coupent les cheveux ou se rasent la tête avant que les cheveux ne tombent. D'autres patients préfèrent attendre et voir ce qui se passe. C'est peut-être le moment d'essayer une coupe ou une couleur de cheveux plus extravagante. Demandez à l'équipe de soins avant d'utiliser un colorant ou un produit chimique. Gardez également à l'esprit que les teintures peuvent endommager les cheveux et contribuer à leur chute.
  • Envisagez les options de couvre-chefs. Penser aux chapeaux, aux foulards et aux perruques avant que les cheveux ne tombent peut aider. Le fait de chercher des couvre-chefs peut donner au patient un certain sentiment de contrôle et de choix personnel. Encouragez les patients à penser à leur style et à leur confort personnel. De nombreuses options sont disponibles, et elles peuvent être un moyen d'exprimer sa personnalité, de renforcer sa masculinité/féminité et de favoriser l'interaction sociale. Les bonnets et les perruques sont disponibles dans des tailles et des styles spécialement conçus pour les enfants.

Choix d'un chapeau ou d'une perruque

Certains patients peuvent choisir de porter des chapeaux, des foulards, des bandanas ou des perruques. D'autres patients trouvent que le port de couvre-chefs est inconfortable. C'est un choix personnel pour les patients et les familles. Les facteurs à prendre en compte sont les suivants :

  • Confort
  • Expression personnelle
  • Chaleur/protection solaire
  • Coût
  • Facilité d'utilisation
  • Facilité d'entretien

De nombreux hôpitaux pour enfants s'associent à des organisations qui aident à fournir des chapeaux, des foulards et des perruques aux patients qui en ont besoin. Un assistant social peut également aider les familles à explorer les différentes options et à comprendre ce qui est couvert ou non par l'assurance.

 

Pendant le traitement / Perte de cheveux

  • Traitez les cheveux délicatement. Utilisez un shampoing doux, tel qu'un shampoing pour bébé, pour nettoyer les cheveux et le cuir chevelu. Lavez-les doucement et évitez de frotter trop fort. Séchez-les à l'aide d'une serviette. Ne lavez pas vos cheveux tous les jours. Brossez délicatement les cheveux à l'aide d'une brosse souple ou d'un peigne à dents larges. Soyez prudent avec les accessoires pour cheveux qui peuvent s'emmêler ou tirer sur les cheveux.
  • Protégez votre peau. La peau nouvellement exposée est très sensible. Le cuir chevelu peut devenir rouge, tendre et squameux. Suivez les instructions de l'équipe de soins concernant les soins et la protection de la peau, en particulier après une radiothérapie. Protégez votre peau du soleil en limitant le temps passé à l'extérieur, en portant un chapeau et en utilisant de la crème solaire.
  • Discutez avec les enfants de la façon de gérer les questions et situations difficiles. La perte de cheveux peut être particulièrement difficile lorsque les enfants retournent à l'école et à leurs activités sociales. Aidez les enfants à réfléchir à la manière dont ils peuvent répondre aux questions, aux regards et même aux intimidations. Dans la plupart des cas, les gens sont tout simplement curieux. Préparez-les et répétez ensemble les réponses à l'avance afin que les interactions soient moins gênantes. Encouragez les enfants et les adolescents à se sentir eux-mêmes et à ne pas laisser leur apparence les empêcher de faire ce qu'ils aiment.

De nombreux enfants et adolescents ont des difficultés à accepter l'image de leur corps pendant et après le cancer. Certains patients peuvent développer des symptômes d'anxiété ou de dépression ou éviter leurs amis et les activités sociales. Si les soucis d'image corporelle s'aggravent ou affectent les activités quotidiennes, adressez-vous à un professionnel de la santé mentale.

 

Après le traitement / Nouvelle pousse des cheveux

  • Continuez à prendre soin de vos cheveux et du cuir chevelu en douceur. Protégez le cuir chevelu du soleil pendant la repousse des cheveux.
  • Attendez que les cheveux aient poussé avant de les colorer ou d'utiliser des produits chimiques.
  • Ne prenez pas de vitamines, de compléments ou de produits topiques pour la pousse des cheveux sans consulter un médecin au préalable.
  • Trouvez un coiffeur professionnel qui a déjà travaillé avec des patients atteints d'un cancer et qui est en mesure de donner des conseils pendant le processus de croissance.

Chaque patient réagit différemment à la perte de cheveux. Ce qui peut aider une personne n'aidera pas forcément une autre. Par exemple, les amis et la famille souhaitent souvent se raser la tête pour soutenir le patient. Pour certains patients, cela peut leur donner l'impression qu'ils ne sont pas seuls. Mais pour d'autres patients, cela peut aggraver leur état émotionnel. Certains patients disent que voir leur famille ou leurs amis sans cheveux est un rappel supplémentaire et réduit encore davantage la normalité de leur vie. La famille et les amis peuvent demander directement au patient comment ils peuvent l'aider.

Les patients font souvent face à des hauts et des bas concernant la perte de leurs cheveux. Les événements de la vie, les moments embarrassants, l'adaptation au port de couvre-têtes, ou ne serait-ce que le long processus de la perte de cheveux et de la repousse peuvent présenter de nouveaux défis et générer de nouvelles émotions. La frustration, l'anxiété, la conscience de soi, la tristesse et la colère sont autant d'émotions courantes que le patient peut exprimer à tout moment. Parler à un ami de confiance, en particulier à un autre patient ou à un survivant, peut vous aider et apporter un soutien. L'adaptation est un processus. Si les émotions négatives s'aggravent ou interfèrent avec les activités quotidiennes, parlez-en à votre équipe de soins. De nombreuses ressources et des services de santé mentale sont à votre disposition.

Questions courantes sur la perte de cheveux et le cancer

La chimio va-t-elle me faire perdre mes cheveux ? Cela dépend. La perte de cheveux est très fréquente avec certains médicaments de chimio. Cependant, la chimio n'entraîne pas toujours une perte de cheveux. Certains patients ne perdent pas leurs cheveux. D'autres peuvent avoir des cheveux clairsemés. Avec certaines chimiothérapies, la perte inclut les sourcils, les cils et les poils du corps. Le type spécifique de chimio et la dose que vous recevez déterminent le risque de perte de cheveux et la façon dont elle se produit.

À quel moment mes cheveux vont-ils tomber après la chimio ? Généralement, les cheveux commencent à tomber 2 à 3 semaines après le début de la chimio. La perte de cheveux peut être observée plus tôt ou plus tard, selon le programme de chimio.

Mes cheveux repousseront-ils après la chimio ? La perte de cheveux après la chimio est généralement temporaire. Cependant, il peut s'écouler un certain temps avant que le traitement ne soit terminé. La plupart des patients voient une repousse des cheveux 2 à 3 mois après la fin de la chimio. Les nouveaux cheveux peuvent ressembler à de la « peau de pêche », puis ils s'épaississent lorsque le cycle de croissance des cheveux revient à la normale. Il peut s'écouler 6 à 12 mois avant que les cheveux n'atteignent leur épaisseur maximale. Les parents devront peut-être expliquer aux enfants qui avaient des cheveux longs qu'ils mettront beaucoup de temps à redevenir longs. En moyenne, les cheveux poussent d'environ 15 cm par an.

Vais-je perdre mes cheveux après la radiothérapie ? La perte de cheveux après la radiothérapie est généralement limitée aux parties du corps qui reçoivent le traitement. Les patients qui reçoivent des rayonnements sur des parties du corps autres que la tête ne perdront pas leurs cheveux, sauf s'ils subissent également des chimio ou prennent d'autres médicaments qui provoquent une perte de cheveux.

Puis-je prévenir la perte de cheveux pendant la chimio ? Actuellement, il n'existe aucun moyen sûr et efficace d'éviter la perte de cheveux chez les enfants recevant une chimiothérapie. Le refroidissement du cuir chevelu à l'aide de casques réfrigérants a montré certains avantages potentiels dans la prévention de la perte de cheveux chez les adultes atteints de cancer. Toutefois, les recherches sont limitées et il n'y a pas assez d'informations sur la sécurité ou l'efficacité chez l'enfant. En savoir plus sur l'utilisation des casques réfrigérants pour le cancer ci-dessous.

Ressources pour plus d'informations sur la perte de cheveux