Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Protection de la fertilité chez les patients de sexe masculin atteints d'un cancer pédiatrique

Certains traitements contre le cancer pédiatrique peuvent compromettre la capacité d'un patient de sexe masculin à concevoir des enfants à l'avenir.

Après avoir reçu un diagnostic de cancer, il est probable que le fait d'avoir des enfants ne soit pas la principale préoccupation des patients ou des parents. Cependant, les familles doivent discuter de l'impact du traitement avec l'oncologue du patient avant le début du traitement.

Appareil reproducteur masculin

La fertilité fait référence à la capacité de reproduction d'une personne : la capacité d'un homme à concevoir des enfants et la capacité d'une femme à tomber enceinte.

Chez l'homme, les testicules produisent des spermatozoïdes et l'hormone masculine appelée testostérone.

Lorsque des spermatozoïdes fertilisent un ovule, une grossesse se produit. 

L'hypophyse libère des hormones qui stimulent la production de testostérone. La testostérone régule de nombreux processus qui facilitent la transition de l'enfance à l'âge adulte. Ces processus incluent la maturation des spermatozoïdes et le développement des organes sexuels masculins.

Traitements contre le cancer qui affectent la fertilité

Un traitement qui affecte la région pelvienne, les organes reproducteurs et la fonction de l'hypophyse d'une patiente peut nuire à sa fertilité.

  1. Les médicaments appelés agents alkylants et certains autres médicaments anticancéreux peuvent entraîner des problèmes de fertilité.

    Médicaments alkylants
    Médicaments contenant des métaux lourds
    Alkylateurs non conventionnels
  2. Le rayonnement ou la chirurgie de la région pelvienne ou du cerveau qui contient l'hypophyse peut avoir un impact sur la fertilité.

Prendre des mesures avant le début du traitement

Avant le début du traitement, les parents et le patient, s'il est suffisamment âgé, doivent discuter avec l'équipe médicale des effets possibles du traitement du cancer sur la capacité du patient à avoir des enfants.

  • Si le traitement peut affecter la fertilité, demandez à l'équipe médicale quelles mesures peuvent être prises pour la protéger.
  • Établissez le coût des traitements et vérifiez si celui-ci est couvert par une assurance. Trouvez des ressources pour obtenir de l'aide. (Lien vers les ressources/l'article d'aide.)

Procédures permettant de préserver la fertilité

  1. Congélation des tissus testiculaires

    En cas de congélation testiculaire, les chirurgiens retirent de petits fragments de tissu testiculaire et les figent pour les utiliser ultérieurement. Le tissu contient des cellules qui pourraient démarrer la production des spermatozoïdes à l'avenir. Les médecins peuvent implanter les tissus décongelés lorsque l'homme est prêt à procréer. Cette procédure est toujours considérée comme expérimentale, mais de nombreuses études sont en cours. De plus, ce tissu peut contenir des cellules cancéreuses, engendrant ainsi un risque de propagation de cellules cancéreuses lorsque le tissu est implanté.

  2. Stockage de spermatozoïdes

    Le stockage de spermatozoïdes est une possibilité après la puberté. Pour cette procédure, les hommes donnent des échantillons de sperme. Le personnel du laboratoire vérifie l'échantillon en laboratoire. Les spermatozoïdes sont congelés et stockés (mis en banque) pour l'avenir. Les spermatozoïdes peuvent être congelés pour une durée indéterminée.

    Extraction des spermatozoïdes

    L'extraction des spermatozoïdes est une possibilité pour les hommes qui ne peuvent pas donner un échantillon de sperme. Elle implique une biopsie à l'aiguille pour recueillir les spermatozoïdes des tissus testiculaires. Les spermatozoïdes sont congelés en vue d'une utilisation ultérieure.

  3. Bouclier testiculaire

    Lorsque des patients sont soumis à une radiothérapie ou des tests d'imagerie impliquant des rayonnements, l'équipe médicale peut placer une protection sur l'extérieur du corps pour protéger les testicules des dommages. Cet écran protège les testicules des rayonnements diffus lorsque d'autres parties du corps reçoivent des rayonnements.

Questions à poser avant le début du traitement

Lorsque votre fils est si jeune, il peut sembler étrange de discuter de solutions pour protéger sa fertilité. Cependant, de nombreux prestataires de soins estiment qu'il est préférable d'engager cette discussion avant le début du traitement.

Pensez à poser des questions, par exemple :

  • Le traitement pourrait-il augmenter les risques d'infertilité ou en être la cause ?
  • Existe-t-il d'autres traitements anticancéreux recommandés susceptibles de ne pas causer de problèmes de fertilité ?
  • Quelles options de préservation de la fertilité me conseilleriez-vous ?
  • Quelles sont les options de préservation de la fertilité disponibles dans cet hôpital ? Dans une clinique de fertilité ?
  • Recommanderiez-vous un spécialiste de la fertilité (par exemple, un endocrinologue spécialisé en médecine de la reproduction) avec lequel je pourrais m'entretenir pour en savoir plus ?
  • L'utilisation du préservatif est-elle recommandée en fonction du traitement que j'ai reçu ?
  • Quelles sont les chances de rétablissement de la fertilité après le traitement ?
  • Combien coûtent ces options de fertilité ? Sont-elles couvertes par une assurance ? Des ressources financières sont-elles disponibles ?


Ensemble
ne soutient aucun des produits de marque mentionnés dans cet article.


Révision : juin 2018