Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Effets osseux tardifs

La plupart des survivants d'un cancer pédiatrique ne souffrent pas de problèmes osseux suite à leur traitement. Cependant, certains traitements contre le cancer pédiatrique peuvent entraîner une perte de la densité osseuse.  

Cet effet délétère est d'autant plus inquiétant que normalement les os grandissent et se densifient pendant l'enfance et l'adolescence.

Graphique représentant deux os avec la masse osseuse apparente. À gauche, la densité osseuse est normale. À droite, la densité osseuse est plus poreuse, ce qui indique une ostéoporose.

La perte de densité osseuse peut entraîner à long terme une pathologie appelée ostéoporose. L'ostéoporose est une maladie qui se caractérise par une réduction de la masse osseuse et une baisse de la qualité osseuse. Les os deviennent moins résistants et sont plus susceptibles de se fracturer.

Traitements anticancéreux pouvant entraîner une perte osseuse

Autres traitements médicaux pouvant entraîner une perte de densité osseuse

  • Certains médicaments anticonvulsifs (la phénytoïne et les barbituriques)
  • Les antiacides contenant de l'aluminium (tels que Maalox® ou Amphogel®)
  • Les médicaments pour le traitement de la puberté précoce et de l'endométriose, tels que le Lupron Depot®
  • Des doses élevées d'héparine (utilisées pour prévenir les caillots sanguins), en particulier en cas d'utilisation prolongée
  • La cholestyramine (utilisée pour le cholestérol sanguin)

Autres facteurs de risque

Les facteurs de risque qu'il est impossible de modifier

  • Les femmes caucasiennes et asiatiques
  • L'âge. Le risque augmente avec l'âge.
  • Petite et fine corpulence
  • Antécédents familiaux d'ostéoporose. La maladie a tendance à être héréditaire.

Les facteurs de risque qui peuvent être modifiés

  • De faibles taux d'hormones sexuelles. Les œstrogènes chez la femme et la testostérone chez l'homme jouent un rôle dans la préservation de la densité osseuse, même après la croissance.
  • Le tabagisme
  • Un régime alimentaire pauvre en calcium.
  • Une carence en vitamine D. Elle favorise l'absorption par les os des minéraux tels que le calcium et le phosphore. 
  • Le manque d'exercices de mise en charge
  • Une consommation excessive de caféine, d'alcool ou de soda
  • Une alimentation riche en sel.

Problèmes osseux susceptibles de se produire

Les os deviennent moins résistants, car le corps ne fabrique pas suffisamment de nouveau tissu osseux ou endure une perte osseuse trop importante. Les os peuvent s'affiner et se fracturer plus facilement. Tous les os du corps humain peuvent présenter de l'ostéoporose, même si les os du poignet, des hanches, de la colonne vertébrale et des jambes sont communément les plus touchés.

La masse osseuse atteint généralement son pic à la vingtaine. À partir de la trentaine, les os perdent en densité. La masse osseuse de certains patients atteints d'un cancer pédiatrique commence à baisser plus précocement en raison de certains traitements.

Signes et symptômes

L'ostéoporose est parfois appelée maladie « silencieuse ». Elle peut se développer pendant des années sans aucun signe ni symptôme apparent. Cependant, les signes et symptômes qui doivent alerter peuvent inclure :

  • Une diminution de taille dans le temps
  • Une posture voûtée
  • Des fractures osseuses dues à des blessures mineures.

Ce que les survivants peuvent faire

Dépistage

Il est recommandé que les survivants d'un cancer pédiatrique exposés à des risques de perte de densité osseuse en raison des traitements reçus et d'autres conditions prédisposantes passent au moins une ostéodensitométrie dans le cadre de leur suivi à long terme pour d'éventuels problèmes de santé liés au cancer et à ses traitements. La technique la plus utilisée pour évaluer la densité minérale osseuse est l'absorptiométrie biphotonique à rayons X, également appelée DXA (ou DEXA). Ce test utilise des techniques radiographiques spéciales permettant de mesurer l'épaisseur de l'os et le risque de fracture osseuse du patient.  En fonction des résultats, le médecin vous informe des solutions à mettre en œuvre pour améliorer la densité osseuse et de la date du prochain contrôle. 

Prévention

Des mesures peuvent être prises pour réduire le risque d'ostéoporose :

  • Pratiquer régulièrement des exercices de mise en charge et de résistance. Ce type d'activité exerce une pression sur les os et génère de la densité osseuse. Exemples :
    • Haltérophilie légère
    • Marche
    • Randonnée
    • Course à pied
    • Montée d'escalier
    • Tennis
    • Danse
    • Corde à sauter.
  • Ne pas fumer.
  • Ne pas boire d'alcool de manière démesurée.
  • Adopter un régime alimentaire riche en calcium.
  • Veiller à avoir suffisamment d'apports en vitamine D.


Ensemble
ne soutient aucun des produits de marque mentionnés dans cet article.


Révision : juin 2018