Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Anesthésie

L'anesthésie est l'utilisation de médicaments qui modifient les signaux transmis au cerveau pour modifier la conscience, bloquer les sensations de douleur et soulager l'anxiété afin de permettre aux patients de subir en toute sécurité et confortablement des tests de diagnostic, des procédures médicales, des chirurgies et d'autres traitements. Des médicaments peuvent également être administrés aux enfants pour les aider à se détendre ou à dormir pendant les tests et procédures médicaux.

Dans le cas d'un cancer pédiatrique, l'anesthésie peut être utilisée lors des procédures suivantes :

Selon le type de procédure et les besoins du patient, l'anesthésie peut être utilisée pour :

  • Réduire le stress et l'anxiété
  • Bloquer la douleur
  • Provoquer la sédation ou la perte de conscience
  • Détendre les muscles
  • Aider les patients à rester immobiles
  • Modifier ou bloquer les souvenirs de la procédure.

L'objectif de l'anesthésie est de garantir la sécurité et le confort des patients avant, pendant et après les tests et les procédures médicales.

Anesthésiologie

L'anesthésiologie est la pratique médicale de l'anesthésie. Un médecin formé pour pratiquer une anesthésie et surveiller les patients s'appelle un anesthésiste. Les infirmières anesthésistes agréées (CRNA) sont d'autres spécialistes en anesthésie.

Un anesthésiste rencontre la famille avant que le patient ne soit soumis à une anesthésie générale pour une procédure.

Un anesthésiste rencontre la famille avant que le patient ne soit soumis à une anesthésie générale pour une procédure.

Les médicaments d'anesthésie générale sont souvent administrés par voie intraveineuse. L'infirmière cherche une zone où poser la voie intraveineuse.

Les médicaments d'anesthésie générale sont souvent administrés par voie intraveineuse. L'infirmière cherche une zone où poser la voie intraveineuse.

Une fois la procédure terminée, l'équipe de soins déplace le patient vers une salle de réveil où il est surveillé jusqu'à dissipation des effets du médicament d'anesthésie.

Une fois la procédure terminée, l'équipe de soins déplace le patient vers une salle de réveil où il est surveillé jusqu'à dissipation des effets du médicament d'anesthésie.

Il est demandé aux patients de ne pas manger ou boire pendant un certain temps avant les procédures, de sorte que les familles peuvent, si elles le souhaitent, emporter une collation pour le réveil du patient.

Il est demandé aux patients de ne pas manger ou boire pendant un certain temps avant les procédures, de sorte que les familles peuvent, si elles le souhaitent, emporter une collation pour le réveil du patient.

Types d'anesthésie

Il existe trois principaux types d'anesthésie : générale, régionale et locale.

  • L'anesthésie générale entraîne une perte de conscience complète. On parle alors souvent de « sommeil profond ». Mais contrairement au sommeil normal, des stimuli tels que la douleur ne provoquent pas de réponse. Les médicaments d'anesthésie générale sont souvent administrés par une veine (voie intraveineuse). Certains médicaments peuvent être inhalés en respirant à travers un masque ou un tube respiratoire.
  • L'anesthésie locale bloque la douleur ou entraîne une perte de sensation dans une plus grande partie du corps en affectant un groupe de nerfs. Par exemple, une anesthésie locale bloque la douleur au niveau d'un bras ou d'une jambe et l'épidurale (ou anesthésie rachidienne) bloque la douleur au niveau d'une zone du corps telle que les jambes ou le ventre.
  • L'anesthésie locale entraîne un engourdissement ou bloque la douleur dans une petite zone spécifique du corps. Le médicament peut être administré sous la forme d'une dose, d'une pommade ou d'un spray appliqué sur la peau. Par exemple, l'anesthésie locale peut être l'engourdissement de la peau avant le traitement d'une coupure.

Les médicaments utilisés pendant l'anesthésie dépendent de plusieurs facteurs : 

  • Type de procédure
  • Durée de la procédure
  • Âge et taille de l'enfant
  • État de santé et des autres besoins médicaux
  • Antécédents d'anesthésie
  • Allergies ou des réactions à certains médicaments.

Que sont les instructions de NPO (diète absolue) ?

Les instructions de NPO (diète absolue) indiquent quand arrêter de manger ou de boire avant une anesthésie. NPO est l'abréviation d'une phrase latine (Nil per os) qui signifie « rien à la bouche ». Il est demandé aux patients de ne pas manger ou boire pendant un certain temps avant les procédures. Cette instruction est importante pour la sécurité des patients. Ne pas avoir l'estomac vide pendant l'anesthésie expose les patients à des risques de nourriture ou de liquide dans les poumons. Même mâcher un chewing-gum ou sucer des bonbons durs peut retarder les procédures. Les familles doivent également parler avec l'équipe de soins des médicaments de l'enfant. L'équipe de soins peut recommander des modifications des médicaments avant ou après l'anesthésie. Il est important de prendre les médicaments en suivant exactement les instructions.

Risques de l'anesthésie

L'équipe d'anesthésie prend des mesures importantes pour assurer la sécurité des patients. Toutefois, l'anesthésie présente des risques. Généralement, les effets secondaires sont mineurs et disparaissent d'eux-mêmes. Après la sédation, les patients peuvent être somnolents, avoir des maux de tête ou se sentir nauséeux. L'anesthésie générale peut provoquer des effets secondaires tels que nausées et vomissements, sensation de froid, frissons, somnolence, troubles de la pensée et perte de coordination ou de l'équilibre pendant la période de rétablissement.

D'autres complications peuvent être plus graves. Certains médicaments peuvent provoquer des problèmes cardiaques, de tension artérielle et respiratoires chez certains patients. Les patients souffrant de maladies graves présentent un risque plus élevé de problèmes liés à l'anesthésie. Les spécialistes en anesthésie anticipent les risques et prennent des mesures pour les minimiser. L'équipe d'anesthésie surveille de près les patients pendant l'anesthésie et le rétablissement.

L'équipe d'anesthésie prend des mesures importantes pour minimiser les risques liés à l'anesthésie. Notamment :

  • Rencontrer les patients et leur famille avant les procédures (visite préopératoire)
  • Prendre connaissance des antécédents médicaux complets et réaliser un examen physique
  • Vérifier que les installations disposent d'un équipement adapté aux enfants et au type de procédure effectuée
  • Surveiller et prendre en charge les patients de façon active avant, pendant et après l'anesthésie.
 

Les familles doivent discuter avec les anesthésistes du plan d'anesthésie et de ce à quoi elles doivent s'attendre. Un spécialiste de l'enfance peut également travailler avec l'équipe médicale pour aider les enfants à se préparer à l'anesthésie. Il est également important que les familles suivent les instructions de l'équipe de soins afin de minimiser les risques et d'aider au bon déroulement de la procédure.

Transport après sédation ou anesthésie


Révision : juin 2018