Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Problèmes de puberté

Qu'est-ce que la puberté ?

La puberté est la phase de la vie au cours de laquelle un enfant subit des changements physiques et hormonaux qui marquent la transition vers l'âge adulte. Ces modifications résultent des facteurs suivants :

  • Production d'hormones sexuelles dans l'hypophyse
  • Maturation des organes reproductifs comme les testicules chez les hommes et les ovaires chez les femmes

La puberté commence lorsqu'une zone du cerveau appelée hypothalamus commence à libérer de la gonadolibérine (GnRH). Lorsque la GnRH se déplace vers l'hypophyse, elle libère deux hormones de puberté supplémentaires : l'hormone lutéinisante (LH) et l'hormone folliculo-stimulante (FSH). Grâce à ces dernières, les ovaires d'une fille commencent à produire l'hormone sexuelle féminine, l'œstrogène et les testicules d'un garçon, l'hormone sexuelle masculine, la testostérone.

Les hormones sexuelles permettent le développement ou la maturation des organes reproducteurs en vue de la procréation. Les œstrogènes et la testostérone entraînent également le développement des caractéristiques sexuelles secondaires, ce qui engendre des différences entre les hommes et les femmes, telles que les seins et les hanches arrondies chez les femmes, ou le développement des poils sur le visage et des muscles chez les hommes. Les ovaires et les testicules à maturation produisent des quantités croissantes d'hormones sexuelles, favorisant ainsi le processus de puberté.

La puberté commence normalement entre 8 et 13 ans chez les filles et entre 9 et 14 ans chez les garçons. Elle peut durer entre deux et cinq ans. Le rythme d'évolution et la durée de la puberté sont influencés par le patrimoine génétique d'une personne.

Outre les changements physiques, la puberté peut également conduire les préadolescents et les adolescents à commencer à s'intéresser davantage aux relations amoureuses et sexuelles.

Signes de la puberté

La puberté peut revêtir différentes formes.

Chez les filles, elle commence généralement par une poussée de croissance et le développement de « bourgeons » mammaires. Les autres signes possibles sont les suivants :

  • Apparition des poils pubiens et d'autres poils du corps
  • Odeur corporelle
  • Début des menstruations
  • Acné

Chez les garçons, elle commence généralement par l'agrandissement des testicules et du pénis.

Parmi les autres signes :

  • Apparition des poils pubiens, d'autres poils du corps et des poils du visage
  • Odeur corporelle
  • Croissance musculaire
  • Poussée de croissance
  • Acné
  • Mue de la voix

Impact du cancer et du traitement sur la puberté

Les effets du cancer et de son traitement sur la puberté varient d'une personne à une autre.

Ils dépendent en grande partie du moment auquel le traitement a lieu et du type de traitement. Le traitement n'a souvent aucun effet sur la puberté. Cependant, certains cancers pédiatriques et leurs traitements peuvent déclencher le début précoce de la puberté chez les enfants. Dans d'autres cas, le traitement peut retarder ou interrompre la puberté, ou bien l'empêcher de commencer.

Facteurs de risque

Les facteurs de risque d'effets sur la puberté sont les suivants :

  • Intervention chirurgicale sur le cerveau, la région pelvienne ou les organes sexuels
  • Radiothérapie du cerveau ou de la région pelvienne
  • Chimiothérapie avec des agents alkylants et certains autres médicaments
  • Tumeurs de cellules germinales produisant des hormones sexuelles

Médicaments alkylants

Médicaments à base de métaux lourds

Alkylateurs non conventionnels

Puberté précoce

Les symptômes d'une puberté précoce sont similaires aux signes d'une puberté normale, mais ils surviennent plus tôt, avant l'âge de huit ans chez les filles et avant l'âge de neuf ans chez les garçons, et à un rythme accéléré.

Une puberté précoce survient lorsque l'hypothalamus et l'hypophyse indiquent aux ovaires (chez les filles) ou aux testicules (chez les garçons) de produire des hormones femelles ou mâles plus tôt que la normale. Elle peut également se produire lorsque certains types de tumeurs produisent un excès d'hormones.

Puberté précoce :

  • Entraîne le développement de caractéristiques sexuelles plus tôt que prévu
  • Peut entraîner une croissance osseuse rapide et une fermeture prématurée des plaques de croissance de l'os, ce qui peut engendrer une petite stature.

Puberté tardive

La puberté tardive survient lorsque la puberté ne commence pas dans la fourchette d'âges normale. De nombreux enfants dont la puberté est tardive finissent par vivre normalement leur puberté, simplement à un âge tardif.

Dans certains cas, une puberté qui a déjà commencé peut s'arrêter pendant un certain temps. Cette occurrence peut être appelée puberté interrompue.

Chez une jeune femme, ce phénomène peut nuire aux menstruations. Le début des menstruations peut être retardé, les périodes menstruelles peuvent être irrégulières et/ou une ménopause précoce peut avoir lieu.

Chez l'homme, ce phénomène peut nuire à la production de testostérone.

Absence de puberté

Certains enfants peuvent souffrir d'un trouble de longue durée qui peut empêcher l'entrée dans la puberté.

L'équipe de soins collaborera avec les survivants pour développer un plan de soins afin de traiter les problèmes liés à la puberté.

Ce que les survivantes peuvent faire

Si les survivants présentent des facteurs de risque de puberté précoce ou tardive, les tests suivants peuvent être recommandés :

  • Examen sanguin pour identifier les taux de FSH (hormone folliculo-stimulante), de LH (hormone lutéinisante) et d'hormone sexuelle (estradiol ou testostérone)
  • Radiographie de l'âge osseux (radiographie mesurant l'âge de développement ou la maturation de l'os)

En cas de détection d'un problème, le prestataire de soins peut orienter le patient vers un endocrinologue. En cas de puberté précoce, des médicaments peuvent être utilisés pour arrêter temporairement la puberté et réduire le taux de maturation osseuse. Dans le cas d'une puberté tardive, un traitement hormonal de substitution peut être prescrit pour stimuler la puberté.

Chez les hommes :

Le traitement peut inclure un traitement de substitution de la testostérone. La testostérone peut être délivrée sous forme de patch cutané, d'injections ou de gel topique. Un endocrinologue déterminera la forme de traitement la mieux adaptée.

Chez les femmes :

Le prestataire de soins peut recommander les traitements suivants :

  • Œstrogènes, sous forme de pilule ou de patch
  • Progestérone, sous forme de pilule
  • Polythérapie : contraceptifs oraux (contenant souvent des œstrogènes et de la progestérone) pour maintenir des taux normaux d'hormones sexuelles

Un traitement hormonal de substitution peut comporter des effets secondaires. Certains sont potentiellement graves. Les patients sont invités à discuter de ses risques et de ses avantages avec leurs prestataires de soins.

Parfois, vivre une puberté plus tôt ou plus tard que d'autres à leur âge peut être difficile. Les survivants peuvent également être orientés vers un psychologue ou un conseiller. Il est important d'évaluer et de gérer les effets psychologiques d'une puberté précoce ou tardive.


Révision : février 2019