Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Escarres

Les escarres (également appelées plaies de lit ou ulcères de pression) apparaissent lorsque la peau appuie ou frotte contre une surface plus dure comme un lit, une chaise ou du matériel médical. Cela peut se produire lorsque les enfants restent trop longtemps dans la même position ou lorsqu'un équipement médical exerce une pression sur la peau. Lorsque la peau est appuyée sur une surface plus dure, la pression réduit le flux sanguin vers la zone. La peau est alors fragilisée et s'abîme.

Dans les premiers stades, les escarres peuvent apparaître sous forme de taches rouges, décolorées ou foncées sur la peau. À un stade avancé, la peau peut se déchirer et former des cloques ou des plaies ouvertes.

Causes des escarres

Les escarres sont souvent causées par une position allongée dans un lit ou assise sur une chaise ou dans un fauteuil roulant sans changement régulier de position. Chez l'enfant, les escarres sont le plus souvent dues au matériel médical qui exerce une pression sur la peau, comme les :

  • Masques
  • Cathéters
  • Brassards de tensiomètre
  • Draps chirurgicaux 
  • Voies intraveineuses
  • Orthèses

Le risque d'escarres est très élevé chez les enfants lorsqu'ils :

  • ne peuvent pas changer de position sans aide ;
  • éprouvent des difficultés à se tenir droit ou debout en raison d'une maladie, d'une faiblesse ou de leur jeune âge (nourrissons) ;
  • ont la peau fragilisée ou sèche ;
  • connaissent une perte de sensibilité au niveau de la peau ;
  • ont certaines parties du corps exposées à l'humidité (urine, sueur ou autres liquides) ;
  • remuent ou se retournent dans le lit ;
  • mangent moins que d'habitude ou ont une mauvaise alimentation ;
  • ont un poids faible ;
  • ont une tension artérielle faible, une numération globulaire faible ou moins d'oxygène dans le sang ;
  • prennent certains médicaments tels que des corticostéroïdes qui peuvent affiner et fragiliser la peau.

Prévention des escarres

La prévention et la prise en charge des escarres sont capitales. Au premier signe d'escarre, éliminez la pression au niveau de la zone concernée afin de protéger la peau de tout autre dommage. Les plaies peuvent s'infecter, en particulier chez les enfants dont le système immunitaire est affaibli en raison des traitements anticancéreux. Non traitées, elles peuvent même s'étendre profondément dans la peau et exposer les muscles ou les os.

Il existe des moyens simples de réduire le risque d'escarres.

Vérifier la peau

La peau de l'enfant doit être régulièrement examinée par l'équipe médicale et les proches aidants. L'équipe médicale peut apprendre aux aidants à examiner minutieusement la peau et à reconnaître les modifications de la peau à surveiller.

Les parents doivent parfaitement bien connaître la peau de leur enfant. Vérifiez la peau tous les jours. Retirez les vêtements, notamment les chaussettes, pyjamas, sous-vêtements, couches et autres vêtements, pour examiner la peau en dessous. Beaucoup d'enfants et d'adolescents ne parlent pas de leurs plaies tant qu'ils ne ressentent pas une gêne importante. Les enfants peuvent également se sentir embarrassés et faire en sorte que certaines parties de leur corps ne soient pas examinées.

Vérifiez l'ensemble du corps, en particulier les zones osseuses telles que :

  • Arrière de la tête (endroit où les escarres apparaissent le plus fréquemment chez l'enfant) 
  • Épaules
  • Coudes
  • Hanches
  • Fesses
  • Coccyx
  • Pieds, y compris les talons, les chevilles et la plante des pieds

Soyez particulièrement attentifs aux zones où des dispositifs médicaux peuvent exercer une pression sur la peau. Ces zones doivent être vérifiées deux fois par jour.

Soyez attentif aux rougeurs ou aux zones sombres, aux cloques et aux plaies. Les premiers signes d'escarres peuvent être particulièrement difficiles à déceler sur une peau plus foncée. Surveillez attentivement les zones où l'enfant se plaint d'une légère douleur ou d'une sensibilité. Les escarres peuvent être des plaies ouvertes ou fermées. Informez l'équipe de soins de tout changement d'aspect de la peau.

Une zone rouge ou décolorée qui ne reprend pas sa couleur normale mérite d'être surveillée. Lorsque vous appuyez sur la peau, elle doit s'éclaircir ou devenir blanche, puis reprendre sa couleur normale. Chez les enfants à la peau foncée, la zone peut sembler légèrement plus foncée ou être simplement sensible au toucher. La peau peut être chaude ou ferme au toucher ou sembler gonflée.

Changer de position

La meilleure façon d'éviter les escarres est de changer souvent de position. Demandez à l'enfant de s'asseoir, de se tenir debout ou de marcher autant que possible. S'il doit rester au lit, un aidant ou un membre de l'équipe de soins doit l'aider à changer de position toutes les 2 heures. Les enfants en fauteuil roulant doivent modifier leur position toutes les heures.

Des coussins peuvent être utilisés pour éviter toute pression sur les zones osseuses. Discutez avec l'équipe de soins des meilleures solutions à mettre en place. Certains types de coussins peuvent accroître la pression exercée sur la peau. 

Conseils pour repositionner un enfant dans son lit :

  • Alterner les positions. Si l'enfant est allongé, faites-le changer de position en alternant les côtés (sur la droite, la gauche, le dos) et souvenez-vous de la position qui devra être adoptée au prochain changement.
  • Demandez à quelqu'un de vous aider. L'enfant devrait toujours être repositionné avec l'aide de deux personnes.
  • Ne faites jamais glisser l'enfant sur le lit. Utilisez un drap pour le soulever complètement du lit avant de l'installer dans une nouvelle position. 
  • Tenez l'enfant à pleine main pour le relever. Si l'enfant doit être tenu, utilisez la paume de la main. En n'utilisant que les doigts, le risque d'escarres augmente.
  • Utilisez une literie et des oreillers adaptés. Adressez-vous à un membre de l'équipe de soins pour connaître le type de coussins, d'oreillers et de draps à utiliser et pour savoir comment les installer sous le corps de l'enfant. 
  • Veillez à ce que l'enfant ne glisse pas dans le lit. Si la tête de lit est trop relevée, l'enfant risque de glisser vers le bas, ce qui exercera une pression sur sa peau.

Protéger la peau

Des soins appropriés de la peau peuvent réduire le risque d'escarres et diminuer le risque d'infection en cas de plaie.

  • Gardez la peau propre. Utilisez des savons doux. Ne frottez pas la peau. Tapotez-la doucement pour la sécher.
  • Gardez la peau sèche. Nettoyez immédiatement la peau et changez les couches ou les sous-vêtements si l'enfant a fait ses besoins. Les couches ou les protections absorbantes peuvent contribuer à protéger la peau de l'urine, de la transpiration et d'autres liquides.
  • Signalez toute éruption cutanée ou diarrhée. Informez un membre de l'équipe de soins si l'enfant souffre d'irritations cutanées ou de diarrhée.
  • Hydratez la peau sèche. Après la douche et la toilette, utilisez une crème hydratante sans parfum recommandée par l'équipe de soins.
  • Évitez de frotter ou de gratter la peau irritée. Traitez la peau avec douceur pour éviter qu'elle ne se fissure.
  • Mangez sainement. Une bonne alimentation est importante pour la guérison.
  • Faites attention à tout ce qui pourrait blesser la peau. Évitez les vêtements serrés ou dotés de boutons ou de fermetures éclair qui exercent une pression sur la peau. Veillez à ce que les vêtements et les draps restent lisses et ne forment pas de plis. Assurez-vous que les fauteuils roulants et les orthèses sont bien ajustés et ne frottent pas sur la peau.

Dans certains cas, l'équipe de soins peut recommander l'utilisation de pansements ou bandages préventifs pour empêcher toute pression au niveau des zones osseuses.

Informez l'équipe de soins si vous remarquez des signes d'escarres. Les escarres sont plus faciles à soigner lorsqu'elles sont traitées rapidement.


Révision : juin 2018