Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Hépatite

Les traitements des cancers pédiatriques nécessitent souvent des transfusions de sang et de produits sanguins. Depuis de nombreuses années, les donneurs de sang font systématiquement l'objet d'un dépistage des virus nocifs tels que les hépatites B et C. Ces virus se transmettent par le sang. Toutefois, les personnes ayant reçu du sang et des produits sanguins avant la mise en place de ce dépistage sont exposées à des risques d'hépatite et d'infection du foie.

Aux États-Unis, le dépistage systématique de l'hépatite B chez les donneurs de sang a débuté en 1971. Pour l'hépatite C, le dépistage le plus précis a commencé en 1992. Les méthodes de dépistage peuvent être différentes dans d'autres pays.

Les hépatites B et C peuvent également se transmettre d'autres manières :

  • Utilisation d'une même aiguille entre plusieurs consommateurs de drogues
  • Tatouages
  • Piercings
  • Dialyses rénales
  • Greffes d'organes
  • Rapports sexuels
  • De la mère au nouveau-né lors de l'accouchement

Fonctionnement du foie

Le foie est un organe triangulaire situé sous la cage thoracique, sur le côté droit du corps. Il permet d'éliminer les déchets du sang, de produire de la bile pour favoriser la digestion des aliments, de produire des protéines de coagulation et de stocker l'énergie pour alimenter le corps.

Produits sanguins susceptibles de favoriser le développement d'une hépatite

Les survivants peuvent être exposés à un risque d'hépatite B (en cas de transfusion avant 1972) et C (en cas de transfusion avant 1993) s'ils ont reçu l'un des produits sanguins répertoriés ci-dessous avant la mise en place du dépistage systématique des donneurs de sang :

  • Concentré de globules rouges
  • Sang total
  • Globules blancs (granulocytes)
  • Plaquettes
  • Plasma frais congelé
  • Cryoprécipité
  • Préparations d'immunoglobulines (IgIV, IgVZV)
  • Cellules souches ou moelle osseuse d'une autre personne (donneur allogénique

D'autres facteurs de risque comprennent :

  • Protéines de coagulation sanguine produites avant 1987
  • Transplantations rénales, hépatiques ou cardiaques réalisées avant 1993
  • Dialyse rénale à long terme
  • Consommation de drogues par injection ou inhalation
  • Piercings ou tatouages
  • Partage de rasoirs, brosses à dents ou coupe-ongles avec des personnes ayant contracté une hépatite 
  • Exposition au sang et aux liquides corporels sur le lieu de travail
  • Comportement sexuel à haut risque (partenaires sexuels multiples, rapports non protégés et sexe anal)

Signes et symptômes de l'hépatite

Certains patients souffrant d'une hépatite ne présentent pas de symptômes lorsqu'ils sont infectés pour la première fois. Toutefois, les symptômes de l'hépatite peuvent inclure :

  • Fatigue
  • Perte d'appétit
  • Nausées
  • Vomissements
  • Fièvre
  • Jaunisse
  • Urines foncées
  • Démangeaisons sévères
  • Selles claires

Dans de rares cas, une insuffisance hépatique peut survenir.

Parfois, l'hépatite peut se résoudre elle-même et ne causer aucun autre problème de santé.

Les personnes infectées par l'hépatite B ou C lorsqu'elles étaient enfants peuvent développer une infection chronique. La plupart des personnes souffrant d'hépatite chronique n'ont pas de symptômes. Toutefois, la maladie peut provoquer des cicatrices (cirrhose) au niveau du foie et entraîner d'autres problèmes hépatiques. Les signes de dommages hépatiques progressifs sont les suivants :

  • Élargissement du foie et de la rate
  • Gonflement ou accumulation de liquide dans l'abdomen
  • Yeux et peau jaunes (jaunisse)
  • Problèmes de coagulation sanguine

Ce que les survivants peuvent faire

Ayez connaissance de vos risques et surveillez votre santé

Renseignez-vous auprès de votre prestataire de soins au sujet de vos antécédents de transfusion et du risque de développer une hépatite.

Partagez une copie de votre plan de soins pour les survivants, qui comprend un résumé des traitements et des renseignements concernant vos transfusions.

Un examen sanguin permet de vérifier l'absence d'hépatite virale. Si un test de dépistage des anticorps est positif pour l'hépatite B ou C, cela signifie que la personne a été exposée au virus. Des examens supplémentaires peuvent alors être effectués pour vérifier l'absence d'infection active.

Traitement

  • Les survivants atteints d'une hépatite B ou C doivent se rendre chez un spécialiste du foie ou des maladies infectieuses à des fins d'évaluation et de traitement.
  • Informez le médecin de tous les médicaments sans ordonnance et des compléments alimentaires que vous prenez.
  • Ne buvez pas d'alcool.
  • Évitez les médicaments sans ordonnance contenant du paracétamol (tels que le Doliprane®).
  • Faites un examen sanguin pour vérifier si vous êtes immunisé contre les hépatites A et B. Si vous n'êtes pas immunisé, faites-vous vacciner contre les hépatites A et B afin de protéger votre foie.
  • Parlez de votre hépatite à tous les prestataires de soins que vous consultez. (Si vous êtes enceinte, informez-en également votre obstétricien et le pédiatre de votre enfant.)

Préserver la santé de son foie

Pour garder le foie en bonne santé, il est également conseillé de :

  • Boire beaucoup d'eau.
  • Adopter une alimentation équilibrée riche en fibres.
  • Réduire sa consommation d'aliments gras, salés, fumés et séchés.
  • Prendre les doses de médicaments recommandées et éviter la prise de médicaments inutiles.
  • Éviter de consommer de l'alcool avec des médicaments.
  • Éviter de consommer des plantes et des compléments alimentaires naturels avec des médicaments.
  • Éviter toute exposition aux solvants, aux produits nettoyants en aérosol, aux insecticides, aux diluants à peinture et à toute autre toxine.

Prévenir la transmission de l'hépatite

Les survivants atteints d'une hépatite B ou C doivent prendre des précautions pour éviter de transmettre la maladie.

  • Évitez tout contact direct du sang et des liquides corporels avec d'autres personnes.
  • Nettoyez toute trace de sang ou de liquide corporel à l'eau de javel.
  • Protégez chaque coupure et plaie ouverte.
  • Ne partagez jamais vos produits de soin personnels susceptibles d'avoir été en contact avec du sang, tels que les rasoirs, les brosses à dents, les coupe-ongles, les boucles d'oreilles et autres piercings.
  • Utilisez des aiguilles stériles pour vos piercings, injections, tatouages et séances d'acupuncture. Ne partagez jamais vos aiguilles.
  • Assurez-vous que les membres de votre foyer et vos partenaires sexuels ont fait l'objet d'un dépistage de l'hépatite B. S'ils ne sont pas immunisés, ils doivent être vaccinés contre l'hépatite B.
  • Si vous êtes sexuellement actif, protégez-vous lors des rapports sexuels en utilisant des préservatifs à base de latex, par exemple.
  • Demandez à votre prestataire de soins si votre partenaire sexuel doit faire l'objet d'un dépistage de l'hépatite C.


Ensemble
ne soutient aucun des produits de marque mentionnés dans cet article.


Révision : juin 2018