Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Effets tardifs sur la rate

Certains traitements contre le cancer peuvent endommager ou arrêter la fonction de la rate, partie importante du système immunitaire de l'organisme.

Traitements susceptibles d'affecter la rate

  • Ablation chirurgicale de la rate (splénectomie)
  • De fortes doses de radiothérapie au niveau de la rate
  • Maladie chronique du greffon contre l'hôte résultant d'une greffe de cellules hématopoïétiques (également appelée greffe de cellules souches ou moelle osseuse)

Fonctionnement de la rate

La rate se trouve dans la partie supérieure gauche de l'abdomen, juste sous la cage thoracique. Elle fait approximativement la taille d'un poing. La rate produit des globules blancs qui produisent des anticorps, des protéines spécialisées qui luttent contre les infections. La rate sert également de filtre pour éliminer les bactéries, virus et autres substances étrangères du sang.

Illustration de la rate, avec la vue de gauche montrant une vue extérieure et la vue de droite montrant une coupe transversale. Dans la coupe transversale, la capsule, la trabécule, la sinusoïde vasculaire et la pulpe blanche sont identifiées.
Cette illustration montre un garçon dont les organes du système lymphatique sont identifiés : ganglions cervicaux, vaisseaux lymphatiques, ganglions axillaires, ganglions inguinaux, rate, thymus et amygdales.

La rate fait partie du système lymphatique. Le système lymphatique est un réseau composé de ganglions, de glandes et de vaisseaux qui transportent les globules blancs dans le corps pour lutter contre les infections.

Pathologies susceptibles de se présenter

Une infection grave et mortelle présente un risque si elle n'est pas traitée immédiatement.

Les signes d'infection incluent :

  • Fièvre
  • Fatigue
  • Douleurs musculaires
  • Frissons
  • Maux de tête
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Douleurs abdominales

Traitement des infections

Lorsqu'une fièvre est supérieure à 101 degrés Fahrenheit (38 degrés Celsius) :

  • Consultez immédiatement un médecin (même si vous prenez des antibiotiques).
  • Informez le prestataire de soins de votre affection à la rate.
  • Signalez tout symptôme.

Les analyses de la numération globulaire et des hémocultures permettent de vérifier l'absence de signes d'infection grave. Il est recommandé d'administrer un traitement antibiotique fort par voie intraveineuse ou musculaire jusqu'à ce que la possibilité d'une infection grave soit exclue.

Prévention des infections

  1. Les vaccins peuvent réduire les risques d'infection grave. Les vaccins recommandés incluent :

    • Vaccin antipneumococcique
    • Vaccin méningococcique
    • HIB (Haemophilus influenzae de type B)

    Vérifiez auprès de votre prestataire de soins principal que vous avez fait les vaccins appropriés. Un vaccin antigrippal (grippe) annuel est également recommandé.

    Il est important de se rappeler que même en cas de vaccination, les personnes sont toujours exposées à des risques d'infections graves, car les vaccins ne sont pas efficaces à 100 %.

  2. Certains prestataires peuvent prescrire un antibiotique quotidien comme la pénicilline afin de réduire les risques d'infection bactérienne. D'autres prestataires peuvent rédiger une ordonnance pour que les antibiotiques soient disponibles dès les premiers signes de maladie ou pour se rendre dans une région ne disposant pas de soins médicaux adéquats.

  3. Les survivants présentent également un risque accru de problèmes avec d'autres infections :

    • Paludisme : avant de se rendre dans des régions où le paludisme est fréquent, demandez des médicaments antipaludiques à votre prestataire médical. Utilisez des insectifuges, des filets et des vêtements de protection pour éviter les piqûres de moustiques, qui peuvent propager la maladie.
    • Tiques : portez des vêtements de protection et utilisez un insectifuge lors de vos déplacements en extérieur pour vous protéger des tiques. Les piqûres de tiques peuvent provoquer des infections.
    • Morsures d'animaux/d'êtres humains : consultez immédiatement un médecin si vous êtes mordu par un animal ou un être humain.
  4. Portez un bracelet ou un collier d'alerte médicale pour avertir les prestataires de soins que votre rate n'est pas en bonne santé au cas où vous ne seriez pas en mesure de communiquer en cas d'urgence médicale. Munissez-vous d'une carte pour portefeuille avec des directives destinées aux professionnels de santé.


Révision : juin 2018