Passer au contenu principal

Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Vaccin contre la COVID-19 pour les patients atteints d'un cancer de l'enfance et les soignants

Les patients atteints d'un cancer de l'enfance et leurs soignants peuvent-ils recevoir le vaccin contre la COVID-19 ? Cela dépend.

L'oncologue de votre enfant vous fera savoir si et quand votre enfant doit recevoir le vaccin.

Aucun vaccin n'a encore été autorisé pour les enfants de moins de 12 ans.

  • Le vaccin Pfizer-BioNTech est approuvé par la FDA (Food and Drug Administration, agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) pour les personnes âgées de 16 ans et plus. Il est autorisé pour les enfants de 12 à 15 ans.
  • Deux vaccins contre la COVID-19 autorisés (Moderna et Johnson & Johnson) sont destinés aux personnes de 18 ans et plus.

Où les patients atteints de cancer et les soignants peuvent-ils se faire administrer le vaccin contre la COVID-19 ?

Les patients et les soignants peuvent se faire vacciner dans leur centre de traitement ou dans l'un des nombreux centres de vaccination de leur région. L'équipe soignante du patient peut fournir des conseils. Le site Web national VaccineFinder peut être une bonne ressource pour trouver un centre de vaccination à proximité.

Quand une personne est-elle considérée comme « entièrement vaccinée » ?

Les personnes sont considérées comme étant entièrement vaccinées 2 semaines ou plus après avoir reçu la deuxième dose du vaccin Pfizer ou Moderna ou 2 semaines après avoir reçu 1 dose du vaccin Johnson & Johnson.

Pour les vaccins à deux doses : la première dose prépare le système immunitaire à se défendre contre la COVID-19, et la deuxième dose renforce l'effet de sorte que vous ayez une réponse plus forte et plus longue pour une protection complète.

Pour les vaccins à deux doses : la première dose prépare le système immunitaire à se défendre contre la COVID-19, et la deuxième dose renforce l'effet de sorte que vous ayez une réponse plus forte et plus longue pour une protection complète.

Les patients atteints d'un cancer de l'enfance doivent-ils toujours respecter des précautions telles que le port du masque après avoir suivi un parcours vaccinal complet ?

Oui. Les recommandations des CDC (Centers for Disease Control, Centres de contrôle et de prévention des maladies) ne s'appliquent pas aux établissements de soins de santé, comme les hôpitaux et les cliniques. Elles s'appliquent au grand public dans les milieux autres que les établissements de soins de santé.

Les enfants et adolescents atteints de cancer sont considérés comme à haut risque. Ils ne doivent pas recevoir de visites de leurs grands-parents (ou d'autres personnes) entièrement vaccinés sans masque et doivent maintenir une distance physique de 2 mètres, au minimum.

Pour en savoir plus, consultez la page Recommandations des CDC pour les personnes entièrement vaccinées dans des milieux autres que les établissements de soins de santé.

Qu'est-ce qu'un vaccin contre la COVID-19 ?

Un vaccin contre la COVID-19 active le système immunitaire afin de lutter contre le coronavirus qui cause la COVID-19. Vous recevez le vaccin sous forme d'injection en haut du bras.

Le vaccin Pfizer-BioNTech est approuvé par la FDA (Food and Drug Administration, agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) pour les personnes âgées de 16 ans et plus. Il est autorisé pour les enfants de 12 à 15 ans.

Deux vaccins contre la COVID-19 sont autorisés aux Ètats-Unis :

  • Le vaccin Moderna est disponible pour les adultes de 18 ans et plus. Ce vaccin nécessite 2 doses administrées à 28 jours d'intervalle.
  • Le vaccin Johnson & Johnson Janssen est disponible pour les adultes de 18 ans et plus. Ce vaccin nécessite 1 dose.

Pour en savoir plus, consultez la page Conseils des CDC sur les vaccins contre la COVID-19.

Comment les vaccins contre la COVID-19 fonctionnent-ils ?

Un vaccin contre la COVID-19 utilise le système immunitaire de l'organisme pour combattre le coronavirus. Le système immunitaire est un réseau de cellules, de tissus et d'organes spéciaux qui protègent le corps contre les germes. Un vaccin aide votre corps à développer des réponses immunitaires pour combattre l'infection sans tomber malade au préalable. Lorsque vous contractez une infection, le système immunitaire « se souvient » de ce germe spécifique et sera prêt à se défendre contre lui la prochaine fois.

Certains vaccins contre la COVID-19 utilisent l'ARNm pour apprendre à votre corps à combattre le virus SARS-CoV-2. L'ARNm est un code génétique qui contient des instructions sur la protéine Spike du coronavirus.
Le vaccin pénètre dans certaines de vos cellules. Chaque cellule contient des structures appelées ribosomes, des sortes de petites usines qui suivent les instructions de l'ARNm et fabriquent la protéine Spike.
Le système immunitaire détecte la protéine Spike sur la cellule et fabrique des anticorps pour la combattre. Il faut environ 10 à 14 jours après la deuxième dose pour développer une immunité maximale contre la COVID-19.
Si vous êtes exposé au coronavirus après avoir suivi un parcours vaccinal complet, le système immunitaire « se souviendra » de la protéine Spike. Vous aurez déjà les anticorps prêts à combattre rapidement l'infection et qui vous empêcheront de tomber malade.

Les vaccins contre la COVID-19 sont-ils sans danger ?

Un vaccin doit respecter des normes de sécurité strictes avant d'être autorisé et injecté. Lorsqu'un vaccin contre la COVID-19 est autorisé, les scientifiques continuent de l'étudier pour s'assurer de son efficacité.

Certaines personnes peuvent avoir des effets secondaires bénins après un vaccin contre la COVID-19. Ce sont des symptômes temporaires qui surviennent lorsque votre corps commence à fabriquer des anticorps. Ils font partie d'une réponse immunitaire normale.

Les effets secondaires possibles sont les suivants :

  • Rougeur, douleur ou gonflement à l'endroit où vous avez reçu l'injection
  • Maux de tête
  • Fièvre
  • Frissons
  • Fatigue
  • Nausées
  • Douleurs musculaires ou articulaires

Certaines personnes peuvent présenter des symptômes plus visibles après la deuxième dose de vaccin. Les effets secondaires du vaccin disparaissent généralement en quelques jours. La plupart des gens peuvent continuer leurs activités quotidiennes. L'ibuprofène (Advil®) ou l'acétaminophène (Tylenol®) peuvent aider à soulager certains symptômes.

Des effets secondaires moins courants, notamment des réactions allergiques graves, ont été constatés après le vaccin contre la COVID-19. Toutefois, ces événements sont rares. Informez la personne qui vous vaccine si vous avez des antécédents de réactions allergiques ou si vous avez une allergie à l'un des ingrédients du vaccin.

Pour en savoir plus, consultez la page Ingrédients des vaccins des CDC.

Remarque sur le vaccin Johnson & Johnson

Les Centers for Disease Control (CDC, Centres de contrôle et de prévention des maladies) et la Food and Drug Administration (FDA, agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux) ont recommandé la reprise du vaccin contre la COVID-19 de Johnson & Johnson (J&J/Janssen) aux Ètats-Unis, à compter du 23 avril 2021. Cependant, les femmes de moins de 50 ans doivent être informées du risque rare de formation de caillots sanguins et de baisse de la quantité de plaquettes après la vaccination, ainsi que du fait que d'autres vaccins contre la COVID-19 sont disponibles et ne présentent pas ce risque. Si vous avez reçu un vaccin J&J/Janssen, voici ce que vous devez savoir.

 

Comment fonctionnent les vaccins contre la COVID-19 ?

D'après les études disponibles, les vaccins contre la COVID-19 garantissent une protection efficace contre la maladie. Les vaccins semblent présenter une efficacité de 90 à 95 % sur la période étudiée. Il est très important de suivre un parcours vaccinal complet (généralement 2 doses) pour bénéficier d'une protection optimale. Sachant que les vaccins contre la COVID-19 sont nouveaux, nous ne disposons pas de suffisamment de données concernant leur durée de protection. Les chercheurs continuent d'étudier l'immunité à long terme dans le cadre d'essais cliniques.

Même après avoir reçu un vaccin contre la COVID-19, il est important de respecter certaines mesures pour se protéger et protéger les autres : porter un masque, maintenir une distance physique, se laver les mains et surveiller les symptômes.

En savoir plus sur les vaccins contre la COVID-19


Révision : Août 2021