Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Tisagenlecleucel

Immunothérapie CAR T-Cell

Les noms de marques:

Kymriah®

Souvent utilisé pour:

Leucémie aiguë lymphoblastique, Certains types de lymphomes

icône presse-papier

Qu'est-ce que le tisagenlecleucel ?

Le tisagenlecleucel est un type de médicament appelé immunothérapie par cellules CAR-T. Ce traitement modifie génétiquement les lymphocytes T en leur conférant des récepteurs spéciaux appelés récepteurs antigéniques chimériques (CAR pour « chimeric antigen receptor »). Ces récepteurs permettent aux lymphocytes T de reconnaître et d'attaquer les cellules cancéreuses.

Une pathologie grave, appelée syndrome de libération de cytokines (SLC), peut survenir après l'administration de ce traitement. Cela se produit généralement au cours de la première semaine ou dans les 2 premières semaines suivant le traitement. Les patients font l'objet d'une surveillance du SLC pendant l'administration de la perfusion et au cours des 4 semaines suivant le traitement au minimum. Si, une fois le traitement par cellules CAR-T administré, les patients développent un SLC, un médicament appelé tocilizumab peut leur être administré.

Les patients se soumettent à des prises de sang régulières, qui permettent de vérifier la numération globulaire et les niveaux d'immunoglobuline.

icône poche de perfusion

Administré par voie intraveineuse sous forme liquide

 
icône point d'exclamation dans un cercle

Effets secondaires possibles

Les symptômes du syndrome de libération de cytokines (SLC) peuvent inclure :

  • Fièvre
  • Frissons
  • Faible tension artérielle
  • Problèmes rénaux
  • Problèmes hépatiques
  • Essoufflement
  • Faibles niveaux d'oxygène dans le sang
  • Douleur articulaire
  • Douleurs musculaires

Les symptômes associés aux effets neurologiques peuvent inclure :

  • Maux de tête
  • Convulsions
  • Confusion
  • Tremblements
  • Hallucinations
  • Altération de l'état mental
  • Difficultés d'élocution
  • Vertiges
  • Faible numération globulaire (risque accru d'infection, de saignement, d'anémie et/ou de fatigue)
  • Perte d'appétit et perte de poids
  • Nausées ou vomissements
  • Constipation
  • Diarrhées
  • Fatigue ou faiblesse
  • Éruption cutanée
  • Douleurs abdominales
  • Douleurs dorsales
  • Faibles taux de potassium dans le sang
  • Gonflement du visage ou des jambes

Tous les patients qui prennent du tisagenlecleucel ne souffriront pas de ces effets secondaires. Les effets secondaires courants sont indiqués en gras, mais il peut y en avoir d'autres. Veuillez signaler tous les effets secondaires suspects à votre médecin ou à votre pharmacien.

icône effets tardifs

Effets tardifs possibles

Certains patients peuvent présenter des effets à long terme ou tardifs du traitement qui peuvent se poursuivre ou se développer plusieurs mois ou années après la fin du traitement. Les effets tardifs possibles dus au tisagenlecleucel incluent :

  • Infections chroniques
  • Seconds cancers
icône famille

Conseils pour les familles

Veillez à aborder l'ensemble des recommandations avec votre médecin ou votre pharmacien.

  • Le tisagenlecleucel peut provoquer une somnolence, des vertiges, une confusion et des convulsions. Les patients ne doivent pas conduire et doivent éviter tout comportement potentiellement dangereux au cours des 8 semaines suivant la perfusion au minimum.
  • En cas de syndrome sévère de libération de cytokines, les patients peuvent être traités par tocilizumab et/ou par corticostéroïdes.
  • Les patients peuvent recevoir de la diphénhydramine (Benadryl®), de l'acétaminophène (Tylenol®) ou d'autres médicaments en prévention des réactions susceptibles de se produire lors d'une perfusion de tisagenlecleucel.
  • Les patients ne doivent pas recevoir certains types de vaccins (appelés vaccins « vivants ») pendant une certaine période avant ou après l'administration de ce médicament.
  • Les patientes sexuellement actives doivent utiliser un moyen de contraception pendant le traitement.
  • Les patientes doivent avertir leur médecin si elles sont enceintes ou si elles allaitent.

Ressources relatives au tisagenlecleucel