Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Sirolimus

Immunosuppressant

Les noms de marques:

Rapamune®

Autres noms:

Rapamycin

Souvent utilisé pour:

Maladie du greffon contre contre l'hôte(GVH) après une greffe de cellules souches

icône presse-papier

Qu'est-ce que le sirolimus ?

Le sirolimus est un médicament qui inhibe le système immunitaire (immunosuppresseur). Il permet d'inhiber l'activité du système immunitaire naturel de l'organisme, de prévenir ou traiter ainsi la maladie du greffon contre l'hôte (GVH) dans le cas d'une greffe de cellules hématopoïétiques. Le sirolimus peut également être utilisé pour prévenir le rejet des greffons.

Les patients se soumettent à des prises de sang régulières, qui permettent de vérifier la numération globulaire, les taux de cholestérol et de triglycérides, et de surveiller les fonctions rénale et hépatique. Le taux de sirolimus dans le sang est surveillé et la dose peut ainsi être adaptée.

icône comprimé et gélule

Peut être pris par voie orale sous forme de comprimé

 
icône compte-gouttes

Peut être pris par voie orale sous forme liquide

 
icône point d'exclamation dans un cercle

Effets secondaires possibles

  • Hypertension
  • Problèmes rénaux
  • Fièvre
  • IVU
  • Anémie
  • Nausées et vomissements
  • Maux de tête
  • Diarrhées
  • Douleurs abdominales
  • Gonflement des bras et des jambes (œdème)
  • Douleur articulaire
  • Taux élevé de cholestérol ou de triglycérides dans le sang
  • Risque accru d'infection
  • Constipation
  • Tremblements (tressautements)
  • Acné
  • Irritation du nez ou de la gorge
  • Cicatrisation altérée des plaies
  • Modifications du cycle menstruel
  • Taux de glycémie élevé
  • Problèmes pulmonaires

Tous les patients qui prennent du sirolimus ne souffriront pas de ces effets secondaires. Les effets secondaires courants sont indiqués en gras, mais il peut y en avoir d'autres. Veuillez signaler tous les effets secondaires suspects à votre médecin ou à votre pharmacien.

icône effets tardifs

Effets tardifs possibles

Certains patients peuvent présenter des effets à long terme ou tardifs du traitement qui peuvent se poursuivre ou se développer plusieurs mois ou années après la fin du traitement. Les effets tardifs possibles dus au sirolimus incluent :

icône famille

Conseils pour les familles

Veillez à aborder l'ensemble des recommandations avec votre médecin ou votre pharmacien.

  • Le personnel indique aux patients la date à laquelle des analyses de la concentration sanguine du sirolimus seront effectuées. Le jour de la prise de sang, les patients ne doivent pas prendre le médicament avant le prélèvement.
  • Lors de la prise de sirolimus, il convient de boire abondamment. Les patients doivent suivre les instructions de l'équipe de soins concernant l'apport de liquides approprié.
  • Lorsqu'ils prennent ce médicament, les patients ne doivent pas manger de pamplemousse ou d'orange amère. Les patients ne doivent pas non plus boire de jus ou de boisson à base de pamplemousse ou d'orange amère.
  • Si les patients prennent de la cyclosporine, le sirolimus doit être administré au moins 4 heures après la cyclosporine.
  • Ce médicament peut augmenter le risque de cancer de la peau. Les patients doivent prendre des mesures pour protéger leur peau du soleil. Ils doivent appliquer de la crème solaire et porter des vêtements couvrants. Il convient d'éviter, dans la mesure du possible, toute exposition au soleil.
  • Les patientes sexuellement actives doivent utiliser un moyen de contraception pendant le traitement et jusqu'à 3 mois après la fin du traitement. 
  • Les patientes doivent avertir leur médecin si elles sont enceintes ou si elles allaitent.

Le sirolimus à domicile :

  • Le sirolimus peut être pris au moment des repas ou non. Cependant, il est important de prendre ce médicament de la même façon, chaque jour. La prise du médicament à la même heure chaque jour et de la même façon par rapport aux repas permet de maintenir une concentration constante de sirolimus dans l'organisme.
  • Comprimés :
    • Avalez les comprimés en entier. Ne les coupez pas, ne les écrasez pas et ne les croquez pas.
    • Conservez les comprimés de sirolimus à température ambiante.
  • Solution liquide orale :
    • Agitez bien le flacon de sirolimus liquide avant utilisation. Utilisez le dispositif de mesure (seringue orale) fourni avec le médicament. Mesurez une dose et versez-la dans un verre rempli avec un quart d'eau ou de jus d'orange (sans oranges amères de Séville). Mélangez bien et buvez immédiatement le médicament. Rajoutez ensuite un peu de liquide dans le verre, mélangez et buvez. Jetez la seringue doseuse. Ne la réutilisez pas.
    • Conservez le sirolimus au réfrigérateur. Le médicament peut se troubler après la réfrigération. Le sirolimus liquide peut être conservé à température ambiante pendant 15 jours maximum. Jetez les médicaments liquides inutilisés au bout de 30 jours.
  • Si le patient vomit dans les 20 minutes suivant la prise de sirolimus, il convient de lui administrer une autre dose.
  • En cas d'oubli, administrez la dose concernée dès que possible. Si l'heure de la dose suivante est proche (4 heures maximum), ne prenez pas la dose oubliée. N'administrez pas 2 doses en même temps.
  • Les soignants doivent porter des gants lorsqu'ils manipulent ce médicament. Si le médicament entre en contact avec votre peau ou vos yeux, lavez immédiatement la zone concernée.
  • Conservez le sirolimus à l'abri de la lumière.
  • Ne donnez pas le médicament au-delà de la date d'expiration.
  • Suivez les instructions pour une manipulation, un stockage et une mise au rebut en toute sécurité.