Bienvenue dans

Ensemble est une nouvelle ressource qui s'adresse à toute personne touchée par le cancer pédiatrique : patients, parents, membres de la famille et amis.

En savoir plus

Irinotécan

Chimiothérapie

Les noms de marques:

Camptosar®

Autres noms:

CPT-11

Souvent utilisé pour:

Tumeurs cérébrales, Neuroblastome, Sarcome d'Ewing, Rhabdomyosarcome, Autres tumeurs solides

icône presse-papier

À propos de l'irinotécan

L'irinotécan est un type de chimiothérapie. Il fonctionne en ralentissant ou en arrêtant la croissance des cellules. Ce médicament peut être administré en clinique, à l'hôpital ou à domicile. La fréquence et la dose dépendent du type de cancer, de l'âge de l'enfant et de la méthode d'administration.

En cas de fuite à côté de la veine, l'irinotécan par voie intraveineuse peut causer des lésions tissulaires. Les patients peuvent présenter des irritations sur le site d'injection. Indiquez au soignant la présence de brûlures pendant l'administration.

Un test génétique peut être effectué pour vérifier le bon fonctionnement des enzymes du patient. Si un patient décompose plus lentement l'irinotécan, une dose plus faible de médicament peut être administrée.

Les patients se soumettent à des prises de sang régulières, qui permettent de vérifier la numération globulaire et de surveiller les fonctions hépatique et rénale.

icône compte-gouttes

Peut être pris par voie orale sous forme liquide

 
icône poche de perfusion

Peut être administré par voie intraveineuse sous forme liquide

 
icône point d'exclamation dans un cercle

Effets secondaires possibles

  • Diarrhée (peut survenir dans les 24 heures ou ultérieurement)
  • Déshydratation (en particulier en cas de diarrhée)
  • Perte de cheveux
  • Nausées et vomissements
  • Perte d'appétit
  • Faiblesse ou fatigue
  • Symptômes grippaux (frissons, douleurs, fièvre)
  • Nez qui coule, larmoiement ou salivation accru(e)
  • Irritation de la peau, éruptions cutanées
  • Faible numération globulaire (risque accru d'infection, de saignement, d'anémie et/ou de fatigue)
  • Maux d'estomac ou douleurs dorsales
  • Constipation
  • Plaies buccales
  • Brûlures d'estomac
  • Perte de poids
  • Problèmes hépatiques 
  • Irritation sur le site d'injection

Tous les patients qui prennent de l'irinotécan ne souffriront pas de ces effets secondaires. Les effets secondaires courants sont indiqués en gras, mais il peut y en avoir d'autres. Veuillez signaler tous les effets secondaires suspects à votre médecin ou à votre pharmacien.

icône famille

Conseils pour les familles

Veillez à aborder l'ensemble des recommandations avec votre médecin ou votre pharmacien.

  • Lors de la prise d'irinotécan, il convient de boire abondamment. Veillez à suivre les instructions de l'équipe de soins concernant l'apport de liquides approprié.
  • L'équipe de soins peut recommander la prise de certains médicaments et/ou aliments pour favoriser la prise en charge de la diarrhée. Des médicaments anti-nauséeux peuvent également être prescrits.
  • Lorsque vous prenez ce médicament, ne mangez pas de pamplemousse ou d'orange amère, et ne buvez pas de jus ou de boisson à base de pamplemousse ou d'orange amère.
  • Les patientes sexuellement actives doivent utiliser un moyen de contraception pendant le traitement et jusqu'à 6 mois après la fin du traitement.
  • Les patientes doivent avertir leur médecin si elles sont enceintes ou si elles allaitent.
  • Les soignants doivent suivre les instructions pour manipuler et mettre au rebut le médicament de chimiothérapie en toute sécurité, et éviter tout contact avec les liquides corporels du patient. Le médicament peut perdurer dans les liquides corporels du patient jusqu'à 48 heures après son administration.

L'irinotécan à domicile :

  • Prenez les comprimés à jeun. 
  • Si le patient vomit dans les 30 minutes suivant la prise d'irinotécan par voie orale, il convient de lui administrer une autre dose.
  • L'irinotécan sous forme liquide doit être conservé au réfrigérateur. L'irinotécan sous forme liquide peut être mélangé avec du jus de canneberge, de raisin ou unsirop aromatiséjuste avant d'être avalé.
  • Il convient de jeter les seringues destinées à l'administration du médicament sous sa forme liquide après chaque utilisation. Ne les réutilisez pas.
  • En cas d'oubli, administrez la dose concernée dès que possible. Si l'heure de la dose suivante est proche, ne prenez pas la dose oubliée. N'administrez pas 2 doses en même temps.
  • Suivez les instructions pour une manipulation et une mise au rebut en toute sécurité. 
  • Ne donnez pas le médicament au-delà de la date d'expiration.